Repêchage 2016

Faire le bon choix

Publié | Mis à jour

La dernière fois que les Canadiens de Montréal ont parlé parmi les 10 premiers lors d'un repêchage, c'était en 2012. 

On connaît la suite.

Faut dire qu'il est difficile de se tromper avec un joueur du top 3. 

Depuis, victime de ses succès en saison, le Canadien a dû repêcher plus tardivement. Pourtant, les choix 22 et 43 du repêchage de 2007 ont prouvé le contraire. Rappelons toutefois que plusieurs ont souvent qualifié cette cuvée d'exceptionnelle. 

Si Trevor Timmins, recruteur pour les Canadiesn depuis 2003, a frappé des coups de circuit, reste que, depuis 2008, plusieurs de ses choix se sont avérés décevants. 

De cette liste, seuls Nathan Beaulieu et Brendan Gallagher peuvent être qualifiés de joueurs établis dans la LNH. 

Quand même. Timmins est l'homme du directeur général Marc Bergevin. Ce dernier lui a d'ailleurs réitéré sa confiance en 2014 quand il l'a promu au poste vice-président du personnel des joueurs et directeur du recrutement amateur.

Parlant au neuvième rang cette année, Bergevin et Timmins auront l'opportunité d'appliquer leur logique et de mettre la main sur un joueur d'impact. 

Encore faut-il faire le bon choix...

Outre Galchenyuk en 2012, la dernière fois que le CH a parlé dans le top 10, c'était en 2005. Et cette année là, Timmins n'avait pas déçu ses patrons.

Compte rendu de Frédérique Guay, à voir dans la vidéo ci-dessus.