Houle

Crédit : ROGER GAGNON/JOURNAL DE QUÉBEC/AGENCE QMI

Cyclisme

Hugo Houle sous surveillance

Publié | Mis à jour

Hugo Houle sait très bien que ses adversaires l’auront à l’œil à l’occasion du Tour de Beauce dont le coup d’envoi sera donné mercredi.

«Je vais avoir une pancarte dans le dos, a illustré le coureur d’AG2R-La Mondiale qui portera les couleurs de l’équipe canadienne en Beauce. On ne me laissera pas partir et on ne me laissera pas faire n’importe quoi. Je me suis bien préparé, je suis en forme, mais je ne suis pas le seul qui peut aspirer aux grands honneurs.»

«Oui, je vise la victoire et j’ai des fourmis dans les jambes, parce que j’ai hâte que ça commence, mais je veux m’amuser, a poursuivi Houle, qui a terminé cette année son deuxième Tour d’Italie.

De la pression, j’en ai toute l’année en Europe. Ici, je cours avec des "chums" et je veux redonner aux plus jeunes de l’équipe.»

Anderson le peut aussi

Houle estime que l’équipe canadienne mise sur deux grosses pointures.

«Je suis le leader de l’équipe, mais Ryan [Anderson] est très, très costaud, a-t-il mentionné. Selon ce qui se passera à la première étape, Ryan pourrait très bien jouer sa place au général. Les parcours de la Beauce lui conviennent très bien et ça ne me dérangerait pas de travailler pour lui s’il a des chances de remporter une étape. Ce serait ridicule et on se tirerait dans le pied si on se concentrait seulement sur moi.»

Coéquipier d’Antoine Duchesne chez Direct Énergie, Anderson en sera à sa première participation au Tour de Beauce.

«C’est complètement fou de ne l’avoir jamais fait, a-t-il indiqué. À une occasion, j’étais rendu à Toronto et je devais participer au Tour de Beauce, mais les plans avaient changé en cours de route.

Pour la première étape, il y aura de belles opportunités.»

Une étape de 185 kilomètres reliant Saint-Georges à Saint-Odilon donnera le ton mercredi.

À ne pas négliger

Quelques autres formations seront à surveiller.

«Axeon Hagens Berman et Holowesko-Citadel propulsé par Hincapie sont deux très bonnes équipes, a mentionné le directeur sportif de la formation québécoise Silber Pro Cycling, Gord Fraser.

Les deux n’étaient pas au Saguenay, ce qui pourrait les avantager.»

Vainqueurs au Saguenay pour la deuxième année de suite, les protégés de Fraser souhaitent faire de même en Beauce.

«On n’a pas de spécialiste pour le mont Mégantic et on devra miser sur nos forces. Une bonne stratégie de course, être agressif et de bonnes performances au contre-la-montre. Nous avons une des équipes avec le plus de profondeur.»

«Ça va être spécial»

En plus de porter le maillot unifolié, David Drouin aura l’occasion de se produire dans son patelin de Saint-Prosper, jeudi, à l’occasion du contre-la-montre du Tour de Beauce.

«Ça va être spécial de courir à la maison, a mentionné Drouin. Le contre-la-montre n’est pas ma spécialité, mais il va y avoir pas mal de monde pour m’encourager et je vais tenter de réussir un bon temps.»

Rôle

À son deuxième Tour de Beauce après avoir fait ses débuts l’an dernier, Drouin aura comme mission d’épauler le leader de l’équipe nationale Hugo Houle.

«J’aimerais gagner l’étape de Saint-Georges, dimanche, et obtenir un bon classement au général chez les jeunes (moins de 23 ans), mais mon rôle sera plus d’aider Hugo à gagner le titre au classement général», a-t-il expliqué.

«Ce rôle me convient. Je l’ai fait en Europe en 2014 et 2015 avant de rentrer au Québec d’urgence à la mi saison pour être opéré en raison d’un problème aux intestins. Tu dois débuter à quelque part et je n’ai pas de problème avec le rôle d’équipier.»

À compter de mercredi, Drouin deviendra le premier coureur de la Beauce à porter les couleurs de l’équipe canadienne en 30 ans. Jean Lessard avait été le dernier, lui qui a été par la suite un artisan important du Tour de Beauce.

Études en médecine

Rémi Pelletier-Roy fera l’impasse sur le Tour de Beauce pour se consacrer à ses études. Le coureur de la formation Garneau-Québecor a pris part à la première étape du Tour de Saguenay avant d’abandonner en raison du froid.

«Parce que je suis dans une bonne forme, j’aurais aimé être en Beauce pour une dernière fois, mais je suis occupé avec l’école, a déclaré l’étudiant en médecine.»

«Je serai au Championnat canadien à Gatineau dans deux semaines et j’espère terminer dans les cinq premiers au contre-la-montre. Ça va être difficile, car il s’agit d’une année olympique, mais qui sait si je ne pourrais pas terminer sur le podium.»