Crédit : GAETAN DUSSAULT / ROYAL DE MONTREAL

Sports d'été

Le Royal l’emporte, mais perd un gros morceau

Publié | Mis à jour

Le Royal de Montréal a beau avoir pris sa revanche et signer un premier gain à vie contre les Outlaws d’Ottawa, la seule formation professionnelle d’ultimate frisbee du Québec n’a pu célébrer bien longtemps.

Dans une victoire de 21-20, samedi soir, devant plus de 1000 spectateurs au stade Percival-Molson, le Royal a perdu les services de son meilleur joueur.

Kevin Quinlan a subi une dislocation d’une épaule lors des quatre dernières minutes de jeu.

«Il devrait être à l’écart pour au moins trois semaines, a précisé le joueur et assistant-entraîneur Jean-Lévy Champagne. C’est dommage, mais la bonne nouvelle, c’est que notre prochain match n’est que le 2 juillet [à Montréal contre le

Rush de Toronto]. Ce n’est pas certain qu’il soit là, mais on se croise les doigts.»

Face aux Outlaws, qui l’avaient emporté 30-27 sur le Royal la semaine dernière, Kevin Groulx a été choisi le joueur de la rencontre en vertu d’une performance de cinq buts, une mention d’aide et deux jeux défensifs.

«Ottawa a dominé toute la partie, mais on a réussi à aller chercher des points pour prendre l’avance au quatrième quart», a raconté Champagne.

Sur la corde raide

Avec deux duels à disputer au calendrier régulier, la troupe de l’entraîneuse-chef Guylaine Girard se retrouve au quatrième rang de la section Est de l’American Ultimate Disc League, avec un dossier de 5-7 et un différentiel de -30, derrière Toronto (10-2, +87), le D.C. Breeze de Washington (8-4, +38) et l’Empire de New York (5-5, +22). Les Outlaws (4-6, -28) et le Phoenix de Philadelphie (0-8, -89) ferment la marche.

«Nous sommes toujours vivants, mais on doit espérer que New York perde ses deux derniers matchs afin qu’on puisse se faufiler devant et se classer pour les éliminatoires», a admis Champagne.