LNH

«J’imagine mal un refus complet pour Québec»

Publié | Mis à jour

Frank Pons est du même avis que la plupart des observateurs du monde du hockey.

Selon ce professeur au département de marketing de l’Université Laval, seule la ville de Las Vegas se verra octroyer une équipe d’expansion le 22 juin.

Il croit cependant que «la candidature de Québec sera ménagée» par les hautes instances de la LNH, même si elle est refusée. C’est ce que M. Pons a affirmé en entrevue à TVA Sports, lundi.

«J’imagine mal un refus complet. La ligue ne dira pas : "Le processus est fini, on arrête là, au revoir Québec, merci". Je pense qu’elle va ménager la sensibilité et laisser la porte ouverte pour 2018 ou 2019, en disant qu’elle étudiera l’évolution du dollar canadien et qu’elle a besoin de plus de temps avant de décider de retourner au Canada.

«Je pense qu’il va y avoir un aspect politique et relations publiques dans l’annonce du 22 juin.»

Une question de temps

M. Pons avait tenu un discours semblable à l’automne dernier. En septembre, il avait soutenu à TVA Sports que Las Vegas avait une longueur d’avance sur Québec.

«La LNH veut être aussi forte que les autres ligues, comme la NBA, et que sa présence couvre l’ensemble du territoire. Au Québec, on a tendance à l’oublier, mais c’est sur cet aspect que la LNH va prendre sa décision. Dans ce cadre, la candidature de Las Vegas est très intéressante», avait-il expliqué à l’époque.

Le fait que «la Ville du Vice» ne compte aucune équipe parmi les quatre principales ligues de sport (MLB, LNH, NBA, NFL) est à son avantage, selon ce spécialiste du marketing.

«Comme aucun sport professionnel de premier plan n’est présent à Las Vegas, ce serait une marque très importante pour la LNH d’être la première ligue à s’y implanter et d’y avoir une visibilité accrue. Il y aurait aussi des rivalités importantes à proximité, comme en Californie.»

«Québec aura une équipe, mais ça risque de prendre du temps. [...] Je suis assez optimiste dans un horizon de trois à cinq ans et plus, mais pas avant.»