Sports d'été

Volleyball: les Canadiens seront à Rio

Publié | Mis à jour

L’équipe masculine de volleyball s’est finalement taillé une place au sein de la délégation canadienne qui ira aux Jeux olympiques de Rio au mois d’août prochain en l’emportant sur la Chine à la Qualification olympique mondiale, dimanche, à Tokyo.

En accomplissant cet exploit, la troupe de Glenn Hoag a marqué une nouvelle page d’histoire. C’est la première fois depuis 1992 que le Canada sera représenté au tournoi masculin de volleyball olympique.

«C’est beaucoup d’émotions, s’est réjoui l’entraîneur de l’équipe. Tellement de gens ont travaillé pour que ça se réalise. Une cinquantaine de joueurs sont passés par le programme, nous avons eu l’aide de Volleyball Canada, d’À Nous le Podium et de tellement de gens. Je ne pourrais pas tous les nommer tellement il y en a eu! Je n’arrive pas à vous décrire combien nous sommes fiers d’avoir réussi cet exploit.»

Le Québécois Nicholas Hoag et ses coéquipiers ont bataillé jusqu’à la toute fin de leur match contre la Chine pour décrocher le dernier billet disponible. Ils ont finalement eu le dessus sur leurs adversaires en cinq manches de 25-16, 20-25, 24-26, 25-20 et 15-9.

«Ç’a été un gros match, un peu le même cas que contre l’Australie. Nous avons eu une baisse physique en deuxième et troisième manches et après, les gars ont remonté. Nous avons eu un gros début de tournoi contre l’Iran et ça nous a épuisés. Nous avons eu du mal à remonter de ça», a indiqué Glenn Hoag.

Deux matchs de suite

Samedi soir, les volleyeurs canadiens avaient affronté l’équipe locale dans un stade rempli et ils devaient se lever tôt dimanche pour leur dernier duel. «Deux matchs comme ça, dans une aussi courte période de temps, c’était plutôt épeurant. Les gars ont démontré énormément de caractère. Nous avons eu un petit moment de fatigue en réception au deuxième set et moi j’ai eu peur pour la suite. Mais les gars sont revenus et ont mis beaucoup de pression durant les deux dernières manches», a expliqué Hoag.

Mais même après leur victoire, tout n’était pas joué pour les Canadiens. Avant de savoir si leur rêve de s’envoler vers Rio allait devenir réalité, les représentants de l’unifolié ont dû attendre le résultat du match entre la Pologne et l’Australie. Leur sort n’était plus entre leurs mains. Les Polonais, déjà qualifiés pour les Jeux de Rio, n’ont finalement pas trop fait patienter les Canadiens et ont remporté la rencontre en trois manches.

«À ce moment, ç’a été l’explosion de joie de tout le groupe!» a confié l’entraîneur qui n’était pas peu fier de l’accomplissement de son clan.

Maintenant que le pari est réussi pour les Canadiens, c’est loin d’être la fin du travail acharné. Une longue préparation vers les Jeux olympiques de Rio les attend. « Nous enchaînons avec la ligue mondiale dans deux semaines et nous avons beaucoup de joueurs fatigués. Il va falloir bien planifier nos cartes afin d’arriver prêts à Rio», a dit Glenn Hoag.