Pittsburgh - San Jose

Crosby a imaginé le but victorieux

Publié | Mis à jour

Sidney Crosby avait glissé quelques mots à ses ailiers et ses défenseurs avant la dernière mise en jeu du match mercredi. Il avait un plan en tête. Et c’était le bon.

«Sid avait dessiné tout le jeu, moi je dis ce qu’il fait, a raconté le défenseur Kristopher Letang. Il avait parlé aux deux ailiers, à [Brian] Dumoulin et à moi. Il nous a dit où nous placer, on a exécuté un bon jeu. Je savais que [Conor] Sheary serait là, ça s’est déroulé exactement comme prévu. Ça n’arrive pas souvent, surtout en prolongation. Mais tout le monde était sur la même longueur d’onde.»

Crosby a gagné sa mise en jeu contre Joel Ward. Letang a servi une passe précise à Sheary et ce dernier a décoché un tir parfait pour déjouer Martin Jones.

Une fois sur 25

Encerclé par une dizaine de journalistes dans le vestiaire des Penguins, le capitaine a refusé de placer les réflecteurs dans sa direction.

«J’appelle 25 jeux sur des mises en jeu lors d’un match, a-t-il rappelé. Je me suis trompé à 24 reprises ce soir [mercredi]. Je peux dire le jeu, mais c’est Letang qui a fait la passe et Sheary qui a décoché le tir. Ils méritent plus le crédit que moi.»

«Il y a toujours un jeu de préparé avant une mise en jeu, peu importe l’endroit sur la glace», a renchéri Letang.

«Ce n’est pas un jeu secret. Sid veut que tout le monde soit sur la même longueur d’onde. Il avertit toujours ses ailiers et ses défenseurs. Sidney est un gars tellement intelligent qu’il sait où les trous seront. Il lit ¬tellement bien le jeu.»

Bon mélange

Letang n’est pas surpris du rendement des jeunes joueurs des Penguins depuis le début des séries et dans cette finale de la Coupe Stanley.

«Le calme des vétérans calme les jeunes, a répliqué Letang. Nos jeunes sont importants, ils n’ont pas des rôles de soutien. Ils sont jeunes, ils sont rapides et ils marquent de gros buts pour nous.»

Après deux matchs, les Penguins ont le contrôle de cette finale avec une avance de 2-0.

«C’est un bon sentiment, mais ce n’est pas terminé», a sagement répondu Letang.

Sheary joue les héros! - TVA Sports