Pittsburgh - San Jose

DeBoer garde le même plan

Publié | Mis à jour

Peter DeBoer avait un discours assez catégorique avant le premier match de la finale de la Coupe Stanley. Il n’avait pas l’intention de changer la moindre chose dans sa stratégie pour contrer la rapidité des Penguins.

«Nous ne modifierons rien à notre système puisque c’est ce qui nous a amenés ici, disait DeBoer. Peu importe qui nous affrontons ou l’horaire des matchs, nous jouerons de la même façon qu’en saison ou depuis le début des séries.»

Au lendemain d’un revers de 3 à 2 face aux Penguins lors du premier match, DeBoer a encore une fois préféré regarder dans sa propre cour afin de rebondir rapidement dans cette série.

«Il n’y a rien dans le jeu des Penguins que nous n’avons jamais vu auparavant, a mentionné l’ancien entraîneur en chef des Devils et des Panthers. C’est à nous de mieux exécuter nos jeux. C’est à nous de dicter le rythme et d’imposer notre style sur une plus longue période, pas juste une bonne deuxième période.»

«Les Penguins ont mieux joué que nous pour la majorité du premier match. Ce n’est pas sorcier comme recette.»

Un changement probable

Pour le deuxième match, DeBoer pourrait procéder à un changement assez mineur au sein de sa formation. L’attaquant Matt Nieto a reçu le feu vert des médecins pour un retour au jeu. Nieto, un patineur très rapide, pourrait devenir une option intéressante.

«Chaque fois qu’un joueur de la trempe de Nieto est disponible pour un match, tu dois considérer cette option, a mentionné DeBoer. Nous dormirons sur cette possibilité.»

Braun en deuil

Justin Braun a traversé une étape très difficile avant l’ouverture de cette finale avec le décès de son beau-père, Tom Lysiak, un vétéran de 13 saisons dans la LNH. Lysiak a rendu l’âme après une bataille contre la leucémie.

«C’était une journée difficile, a dit Braun. Tom aimait tellement la vie, il était un bon père, un bon mari et il adorait raconter des histoires de hockey.»