Crédit : JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

LHJMQ

Dubois et Bouchard récompensés

Agence QMI / Mario Morissette

Publié | Mis à jour

Journée faste samedi pour la LHJMQ, alors que ses représentants ont remporté cinq des dix trophées décernés par la Ligue canadienne de hockey.

Pierre-Luc Dubois a mis le grappin sur le trophée du meilleur espoir professionnel. Le résident de Rimouski et porte-couleurs des Screaming Eagles du Cap-Breton est devenu le premier Québécois à faire sien ce prestigieux honneur depuis Vincent Lecavalier, de l’Océanic de Rimouski, en 1998.

D’ailleurs, seulement trois joueurs de la Belle province ont été récompensés de cet honneur depuis la création de ce trophée. Le premier en lice: Alexandre Daigle, des Tigres de Victoriaville, en 1993.

«C’est un honneur pour moi et les membres de ma famille de gagner ce trophée et aussi en tant que représentant de la province. J’ai vu quelques noms gravés sur le trophée, dont celui de Patrick Kane, c’est très impressionnant», a avoué celui qui trône au sommet des espoirs nord-américains en prévision de la prochaine séance de repêchage de la Ligue nationale. « C’est plus excitant qu’énervant. On y pense depuis le début de l’année et il reste moins qu’un mois avant le repêchage.»

Girard, une exception

En nomination pour le titre de défenseur de l’année, Samuel Girard, des Cataractes de Shawinigan a été coiffé au fil par le Russe Ivan Provorov, des Wheat Kings de Brandon. Le natif de Roberval a toutefois cueilli le trophée décerné au joueur le plus gentilhomme. Le nom du Cataractes Cédrick McNicoll est déjà gravé deux fois sur la base de cette tour.

«Un gentilhomme accomplit son travail sur la patinoire sans écoper de pénalités. C’est ma définition. J’aide mon équipe quand je suis sur la patinoire. Les défenseurs ne gagnent pas souvent ce trophée. C’est le fun! Bien sûr, j’aurais aussi aimé remporter le trophée remis au défenseur le plus efficace, mais un seul gars peut le gagner à travers les trois ligues.»

Son coéquipier mauricien Alexis D’Aoust a pour sa part reçu le trophée du joueur étudiant par excellence TVA Sports. Note historique, D’Aoust est le troisième porte-couleurs des Cataractes récompensé, d’un océan à l’autre, pour ses résultats académiques après Olivier Michaud (2001-02) et Pierre-Marc Guilbault (2005-06).

«Je ne me m’attendais pas à gagner à travers le Canada. Quel honneur! En prime, les dirigeants m’ont amené ici pour passer quelques jours à Red Deer. Je suis vraiment heureux. Ce trophée récompense la personne qui se cache derrière le joueur de hockey. Quand tu es discipliné hors glace (études, entrainement), ça se reflète ensuite sur la patinoire.»

Pour la cinquième fois en sept ans, un entraineur de la LHJMQ, Gilles Bouchard, a été honoré parmi tous ses pairs de la LCH. Bouchard a tenu à poser pour la postérité en compagnie de ses adjoints Mario Duhamel, Jason Fortier et Joey Perricone. «Il faut croire que les entraineurs de la LHJMQ font du bon travail. Toutefois, je le répète depuis le début de la saison, les succès des Huskies sont le fruit d’un travail d’équipe.»

Enfin, à titre de meilleur pointeur à travers les trois entités de la LCH, Conor Garland devait prendre possession d’un trophée, mais le joueur américain gradué des Wildcats de Moncton brillait par son absence à Red Deer.

Marner, joueur par excellence

L’attaquant des Knights de London Mitch Marner a été élu le joueur par excellence de la saison 2015-16. Comme un gamin qui reçoit un lapin de Pâques géant, l’habile athlète au gabarit modeste a paru encore plus minuscule en tentant de soulever le trophée Rogers, une impressionnante pièce de bois et de métal.

«J’ai remporté cet honneur grâce mes coéquipiers (des Knights) et surtout mes partenaires de trios (Matthew Tkachuk et Christian Dvorak). La LCH aligne toujours d’excellents joueurs et ce circuit s’avère la meilleure option pour y développer tes habiletés. Les meilleurs joueurs au monde évoluent dans notre ligue. J’imagine que le caisson protecteur du trophée est encore plus imposant», a dit Marner qui reluque évidemment le trophée qui sera décerné dimanche au terme de la finale.

Les autres gagnants

Défenseur par excellence
Ivan Provorov, Wheat Kings de Brandon (WHL)

Gardien par excellence
Carter Hart, Silvertips d’Everett (WHL)

Recrue par excellence
Alexander Nylander, Steelheads de Mississauga (OHL)

Joueur humanitaire
Will Petschenig, Spirit de Saginaw (OHL)