Canadiens de Montréal

Bournival reviendra

Publié | Mis à jour

Les deux dernières saisons de Michaël Bournival ont été très difficiles : l’attaquant de l’organisation des Canadiens a très peu joué, étant aux prises avec des commotions cérébrales.

Toutefois, ces problèmes sont maintenant derrière lui et tout va bien, a-t-il indiqué en entrevue à TVA Sports.

Mieux encore : Bournival a repris l’entraînement et il entend bien retrouver son niveau des beaux jours.

«J'ai eu de bonnes nouvelles récemment, ça m’a soulagé, a-t-il indiqué. Le Québécois s’est récemment rendu à Detroit afin de rencontrer un des meilleurs neurologues en Amérique du Nord et il en est revenu très encouragé.

«Le docteur m’a dit que les symptômes allaient partir avec l'entraînement, a révélé l’ancien des Cataractes de Shawinigan. Il m’a donné le feu vert pour  que je m’entraîne normalement. Je suis vraiment content. Il m'a dit qu’il n'y avait aucun risque que ça revienne.»

«Depuis que j’ai trois ans, je fais du sport, et en n’ayant rien fait pendant deux mois, ça n'a pas aidé la guérison, a expliqué le joueur de 23 ans. Dans le fond, il a fait comme un graphique pour montrer que mes symptômes ont diminué quand j'ai recommencé à m’entraîner, donc c'est un signe pour lui. J’ai passé plusieurs tests là-bas et ça m’a remis en confiance face à mon avenir.»

Traversée du désert

Mais avant de recevoir ces bonnes nouvelles, Bournival a passé plusieurs mois très difficiles.

«Ça a vraiment été des moments très durs pour moi, a-t-il avoué. Surtout que je suis habitué de faire du sport, de jouer au hockey, c'est ma passion. Le fait de ne pas être moi-même à 100% à chaque jour, toutes les questions que je me posais, est-ce que ça va revenir, est-ce normal...»

Le jeune homme n’a toutefois jamais vraiment envisagé d’arrêter sa carrière au hockey professionnel.

«Je n'étais pas prêt mentalement pour ça, a-t-il résumé. Ma question était plus de savoir si je serais correct. Après, je n’essayais de pas trop penser à ça non plus.»

Objectif LNH

Maintenant, son objectif est clair : revenir dans la Ligue nationale. Bournival patine depuis quelques semaines, à Brossard, et il est très satisfait de la façon dont els choses se déroulent.

Mais il y a encore beaucoup de chemin à faire pour lui avant de retrouver les patinoires de la Ligue nationale.

«Ça va être dur, mais j'ai le caractère pour ça, a-t-il souligné. J'ai toujours été en forme, toujours aimé l'entraînement et j’ai toujours été discipliné. Je suis confiant de retrouver mon niveau, mais j’ai vraiment hâte de jouer, de retourner sur la glace et de jouer des matchs.»

Avec le CH?

Si Bournival ne doute de sa capacité à revenir dans la Ligue nationale, il est moins certain de pouvoir le faire au sein des Canadiens de Montréal, avec qui il a disputé 89 matchs jusqu’à maintenant dans sa carrière.

«Ce ne sera pas moi qui va décider, a-t-il tempéré. Si ce n'est pas avec le Canadien, ce sera ailleurs. Je veux joueur au hockey et je vais aller à une place où on voudra de moi.»

S’il ne revient jamais dans le giron du CH, Bournival gardera néanmoins de très beaux souvenirs de ses moments dans l’uniforme tricolore.

«Ça a été un honneur, a-t-il déclaré. J'ai regardé le Canadien toute ma vie. Avoir porté le chandail du Canadien, c'était gros pour moi.»

«Mon rêve était de jouer dans la LNH et jouer pour le Canadien, c'était un bonus. J'ai vraiment apprécié mes expériences et j’espère que ça va se produire de nouveau, mais si c'est ailleurs, ce sera ailleurs.»