MLB

Une histoire d’amour pour Lee

Publié | Mis à jour

L'ancien lanceur des Expos Bill Lee est certainement l'un des athlètes les plus colorés à être passé par Montréal.

Celui qu'on a surnommé «le Spaceman» était d'ailleurs de retour dans sa ville d'adoption pour prendre part au Pouzza Fest, un événement caritatif.

Lee a fait ses débuts avec les Red Sox de Boston en 1969.

Mais le sobriquet du «Spaceman» est venu en 1971, la soirée où la mission Apollo 15 atteignait la lune.

«J’ai lancé huit manches et deux tiers le soir d’Apollo 15. Notre joueur de troisième but s’est alors exclamé : "Nous avons trouvé notre homme de l’espace!"»

Un sobriquet dont les médias se sont empressés de reprendre.

Or, les représentants de la presse se sont aussi fait un plaisir de reprendre ses propos quant à l'usage de drogue au baseball majeur.

«La marijuana n’a jamais été un problème.»

Il en était cependant un pour l'organisation des Red Sox qui l'échangèrent aux Expos en 1979.

De là, est née une histoire d'amour avec le peuple francophone.

«Ils ont toute une joie de vivre», a-t-il soutenu.

La relation était hélas moins harmonieuse avec l'état-major des Expos.

Voyez dans la vidéo ci-dessus notre entrevue avec Bill Lee.