Tampa Bay - Pittsburgh

Malkin prédit une victoire des Penguins

Agence QMI / Jonathan Bernier 

Publié | Mis à jour

Il y aura un septième match entre les Penguins de Pittsburgh et le Lightning de Tampa Bay. C’est du moins ce qu’a promis Evgeni Malkin avant de quitter en direction de la Floride.

«Je crois en mon équipe, je crois en moi. Nous reviendrons à Pittsburgh, c’est sûr», a déclaré l’attaquant russe.

«Nous perdions 3-2 en finale de la coupe Stanley face aux Red Wings et sommes parvenus à remporter les deux matchs suivants», a-t-il tenu à rappeler.

Pour ce faire, les gros canons des Penguins devront noircir la feuille de pointage. À commencer par Malkin, qui n’a inscrit qu’un seul but à ses 10 derniers matchs.

C’est bien beau le trio HBK (pour Hamelin, Bonino et Kessel), et cela fait une belle histoire quand Shawn Michaels, le «Heartbreak Kid», vient faire son tour au Consol Energy Center, mais si les Penguins se fient sur la surprenante tenue de ces trois joueurs pour accéder au tour ultime, ils vont effectivement revenir à Pittsburgh, mais sans le Lightning...

«On doit mieux jouer à forces égales, a convenu Malkin. On a commis des erreurs coûteuses au cours des dernières rencontres. Tampa est une équipe difficile à affronter, mais si nous jouons avec aplomb, nous pouvons les battre.»

Fatigue et acharnement

Quant à Sidney Crosby, il a acheté du temps en inscrivant les buts gagnants des deuxième et troisième matchs, mais depuis, c’est le néant. Au cours des deux rencontres suivantes, il a été limité à quatre tirs au but en plus de compiler un dossier de - 3.

À ce niveau, Kristopher Letang voudra sans doute racheter sa performance de dimanche. Le défenseur québécois se trouvait sur la glace pour les quatre buts du Lightning.

«Je sais que je dois être meilleur. Cependant, ce n’est qu’une statistique. Ce n’est définitivement pas l’impression que j’avais de ma performance, a mentionné Letang. C’est un jeu d’équipe. Il y a d’autres soirs où je termine le match à +2, mais au cours duquel je n’ai rien fait.»

Ce dernier n’a pas joué moins de 27 min 49 s au cours des huit derniers matchs. Au cours de cette période, il a franchi le plateau des 30 minutes à cinq occasions. Est-ce que la fatigue commence à le rattraper? Une chose est certaine, c’est là que l’on constate le manque de profondeur à la ligne bleue des Penguins.

Une réalité jumelée à l’acharnement des adversaires sur Letang, qui se veut ni plus ni moins que le quart arrière des Penguins, depuis le début des séries. Dans celle présentement en cours, Ryan Callahan et Brian Boyle font tout un travail pour le sortir de sa concentration.

Fleury ou Murray?

En raison de la défaite de dimanche, le débat est relancé à savoir qui Mike Sullivan devrait envoyer devant le filet pour ce sixième match. En fait, disons plutôt qu’il n’a pas eu le temps de cesser.

Une fois de plus interrogé sur la question, l’entraîneur des Penguins a indiqué qu’il prendrait sa décision mardi matin.

«Marc a fait de gros arrêts pour nous. Spécialement au début de la rencontre. Il a peut-être perdu un peu de son efficacité à mesure que le match avançait. Mais, à sa défense, rappelons que ce n’est pas une situation facile pour lui», a-t-il expliqué.