St. Louis - San Jose

Les Sharks, tout près de la finale de la Coupe Stanley

Agence QMI 

Publié | Mis à jour

Deux buts de Joe Pavelski ont permis aux Sharks de San Jose de prendre une sérieuse option sur une première participation à la finale de la coupe Stanley, lundi à St. Louis.

Grâce à la précieuse contribution de leur capitaine, les Sharks se sont imposés 6-3 dans le cinquième match de la finale de l’Ouest et auront l'occasion d’éliminer les Blues mercredi, à San Jose.

Le cinquième duel entre les deux équipes était présenté à TVA Sports. 

À voir : Sommaire 

C'est la faute à Shattenkirk 

Polak perd les pédales! 

Pavelski a inscrit le but égalisateur à la fin du deuxième engagement, avant de donner les devants aux siens dans les premiers instants du troisième vingt.

Auparavant, l’attaquant avait récolté une aide sur le premier filet de la rencontre, celui de Marc-Édouard Vlasic. Ce dernier a ouvert la marque dans les premières minutes du match, inscrivant du même coup son premier filet des séries.

Les Blues ont cependant répliqué – et même mieux – avant la fin de la première période. Quelque quatre minutes après le but de Vlasic, Jaden Schwartz a créé l’égalité. Troy Brouwer a ensuite donné les devants à l’équipe locale avec moins de cinq minutes à faire.

Pavelski brille, Shattenkirk coule

Les esprits se sont échauffés en deuxième. Kevin Shattenkirk et Tommy Wingels ont jeté les gants dans les premières minutes, mais c’est le défenseur des Blues qui a été le plus sévèrement puni. Shattenkirk a écopé d’un deux minutes supplémentaire pour rudesse.

Joel Ward en a profité. Dans les tout derniers moments de la punition, il a déjoué Jake Allen, de retour devant le filet après avoir remporté le quatrième match. Vlasic a récolté une aide sur la séquence.

Robby Fabbri et Pavelski se sont ensuite échangé des buts avant que résonne la sirène annonçant la fin du deuxième engagement. Sur le but de Pavelski, Shattenkirk était à nouveau au cachot, chassé pour avoir retenu Tomas Hertl.

Puis, Pavelski, avec son 12e du printemps, a donné les devants aux Sharks, 4-3. Chris Tierney et Ward, avec son deuxième, ont confirmé la victoire dans un filet désert.

Devant la cage des Sharks, Martin Jones n’a pas toujours bien paru, mais il s’est dressé en fin de troisième, stoppant au final 18 rondelles en 21 occasions. Allen, lui, a cédé quatre fois en seulement 25 lancers.