Tampa Bay - Pittsburgh

Fleury: «C’est vraiment décevant»

Publié | Mis à jour

Bien sûr, Marc-André Fleury aurait aimé un dénouement différent pour son premier départ en près de deux mois. De retour au vestiaire au terme de cet amer revers, il était loin d’afficher son sourire habituel.

«C’est une défaite difficile. J’avais tellement hâte à ce retour, a lancé le gardien qui retrouvait son filet pour la première fois depuis le 31 mars. C’est vraiment décevant.»

Fleury et ses coéquipiers feront donc face à l’élimination pour la première fois des présentes séries, mardi soir, à Tampa.

«On sait qu’on a l’équipe pour les battre. Rien n’est terminé. Après tout, c’est une série quatre de sept, a-t-il tenu à rappeler.

Sauf que les Penguins de Pittsburgh ne pourront espérer venir à bout de leur rival avec des performances en dents de scie comme celles qu’ils ont livrées lors des deux derniers matchs.

«Avec le dos au mur, nous devrons élever notre niveau d’intensité et jouer de façon plus déterminée», a d’ailleurs indiqué Mike Sullivan, lors de son point de presse d’après-match.

Ce qui ne l’a pas empêché de réitérer sa confiance en sa troupe.

«C’est la première fois que nous nous trouvons dans cette situation, mais je sais que nos joueurs vont rebondir. Ils le démontrent depuis cinq mois», a-t-il soutenu.

Maatta répond

En matinée, l’entraîneur des Penguins a annoncé que les séries de Trevor Daley étaient terminées en raison d’une fracture à la cheville gauche. Il avait alors indiqué qu’il lui faudrait l’aide de tout le monde pour pallier cette perte.

Laissé de côté lors des trois matchs précédents, Olli Maatta a répondu à l’appel de son entraîneur. Complice du but d’Hornqvist, il fut également à l’origine de celui de Kunitz en transportant la rondelle profondément en territoire du Lightning.

«Je me sentais bien. Mon intention était de faire mon possible pour aider l’équipe à gagner. Malheureusement, ce n’est pas ce qui s’est produit.»

Les Penguins auront une dernière occasion de remédier à la situation, mardi.