St. Louis - San Jose

Autre vote de confiance pour Allen

Publié | Mis à jour

Après avoir été blanchis deux matchs de suite, les Blues de St. Louis ont finalement explosé en attaque, dans une victoire de 6-3 contre les Sharks de San Jose, samedi soir.

Ce gain a permis aux hommes de Ken Hitchcock de créer l’égalité 2-2 dans la série finale de l’Association de l’Ouest.

Hitchcock a misé sur le jeune gardien Jake Allen, après une contre-performance de Brian Elliott, qui avait pourtant été brillant depuis le début des éliminatoires. Le pilote n’entend pas changer une recette gagnante.

«Jake jouera demain. Je suis confortable avec les deux, mais je me suis levé ce matin et après avoir discuté avec le personnel d’entraîneurs, j’ai décidé d’y aller avec Jake», a mentionné Hitchcock aux représentants des médias, dimanche.

Allen est bien heureux d’avoir la chance de démontrer son savoir-faire dans un match aussi crucial.

«Après avoir joué en séries l’an dernier et avoir pu regarder les matchs cette année, ç’a changé ma perspective de comment un gardien doit se comporter en éliminatoires, a-t-il expliqué. L’an dernier, je crois que j’étais un peu nerveux. Je voulais en faire trop pour aider l’équipe à gagner, mais malheureusement, nous avons perdu au premier tour.»

Les attaquants David Backes et Robby Fabbri, blessés dans le dernier duel, pourraient tout de même être en uniforme lundi. Hitchcock n’a pas voulu donner plus de détails.

Backes a foulé la glace une dernière fois en fin de première période. Le capitaine des Blues est toutefois demeuré au banc avec ses coéquipiers pour le reste du match.

«C’est un batailleur, tout le monde le sait, a indiqué Alex Pietrangelo. Nous savons tous ce que Dave est prêt à faire pour sauter sur la glace. Il est notre leader pour une raison. Il joue peu importe la situation. Je m’attends à ce qu’il soit dans la formation.»

De son côté, Fabbri n’a joué que 58 secondes au dernier vingt, victime d’une solide mise en échec de Tommy Wingels.