Coupe Memorial 2016

Les Huskies fauchent les Wheat Kings

Publié | Mis à jour

La saison des semences bat son plein dans les Prairies, mais ça n’a pas empêché les Huskies de Rouyn-Noranda de récolter hâtivement une victoire de 5-3 aux dépens des Wheat Kings de Brandon, samedi soir, au Enmax Centrium.

Les Abitibiens ont fauché leurs rivaux à l’aide d’un battage de trois buts dans un intervalle de 5 minutes 30 secondes, en fin de première période. Indisciplinée, la formation manitobaine est finalement sortie de terre en troisième période à l’aide d’une poussée de deux buts pendant que les Huskies courraient après leur queue jusqu’au cachot. Dommage pour les Rois du blé, leur gardien Jordan Parpiny avait été ordinaire durant les 40 premières minutes.

La rencontre était diffusée en direct TVA Sports 2.

À voir : Sommaire

Quenneville se donne en spectacle!

Timo Meier a dirigé les salves des champions de la LHJMQ avec deux buts. Francis Perron a amassé trois mentions d’aide. Les autres buteurs des gagnants ont été A.J. Greer, Gabriel Fontaine et Philippe Myers.

Reid Duke, Tyler Coulter et John Quenneville ont inscrit ceux des Wheat Kings aux dépens de Chase Marchand, testé de plus de 30 rondelles. Celui de Quenneville sera au sommet des faits saillants des buts les plus spectaculaires du mois, voire de la saison, à travers le hockey junior. À la suite d’une feinte magistrale, il a soulevé la rondelle dans le plafond du but, le bâton entre ses jambes.

Les protégés de Gilles Bouchard disputeront leur prochain match du tournoi de la Coupe Memorial dimanche soir face aux Rebels de Red Deer. Si Rouyn-Noranda l’emporte, ils seront déjà qualifiés pour la demi-finale.

Un lent départ

Les Huskies avaient démarré sur le petit bœuf, mais à l’aide d’une poussée de trois buts en 5 min 30 s en fin de première, ils avaient regagné leur vestiaire en avant par 3-1.

Après le but hâtif de Duke, bénéficiaire du deuxième retour accordé par Marchand, cet attaquant aurait pu scier les pattes des Abitibiens quelques instants plus tard, mais son tir des poignets a percuté la barre transversale.

Jérémy Lauzon a ensuite transmis une invitation à la fête aux gars de Brandon quand il a écopé une mineure pour obstruction causée par un bâton qui a caressé le menton d’un rival. Chanceux de s’en tirer avec un deux minutes, Lauzon a également été béni par les dieux du hockey à sa sortie du cachot. Récupérant la rondelle en zone neutre, il a filé en zone ennemie, à deux contre un, aux côtés de Greer. Le natif de Joliette a habilement créé l’égalité à l’aide d’une déviation bien calculée.

Puis, alors que les Huskies jouissaient d’un bref avantage numérique de 11 secondes, Bruno-Carl Denis a dégainé et après un bref envol, la rondelle a été redirigée derrière Papirny par Gabriel Fontaine. Les annonceurs maisons venaient à peine de terminer leur boulot que Meier faisait 3-1 en faveur de Rouyn-Noranda.

L’avance gonfle

Myers et Meier ont enfilé les buts de la Meute durant la deuxième période. Myers, un espoir des Flyers de Philadelphie, a fait mouche durant un avantage numérique de quatre minutes octroyé aux Québécois à la suite d’un coup de bâton de Jordan Thomson au visage de Mathieu Boucher. Posté devant le filet, Greer a fait écran.

Le même Thomson avait été sanctionné quelques minutes plus tôt pour un geste semblable contre la même victime. À sa sortie du cachot, le costaud de Brandon avait décoché un boulet à bout portant vers Chase Marchand, sachant fort bien qu’il était hors-jeu.

Puis, Meier a trompé la vigilance de du gardien Jordan Papirny à l’aide de ses poignets à 17 m 10 s.

Brasse-camarade

L’événement le plus attendu de la troisième période s’annonçait donc le dévoilement du numéro gagnant du tirage moitié-moitié avec une cagnotte supérieure à 16 000 $. Les représentants du circuit Courteau en ont aussi eu pour leur argent quand les champions de la WHL ont roulé les muscles et joué de l’épaule. Du jeu robuste qui a sonné le réveil de la troupe de Kelly McCrimmon qui a dépassé le cap des 40 lancers à l’aide d’une vingtaine durant le dernier engagement.

Quand Coulter a enfilé le deuxième but des Kings, il s’est projeté corps et âme sur Marchand, comme le ferait un footballeur en tentant de recouvrir un ballon échappé. Greer lui a fait payer ce manque de respect à l’aide d’un double échec dans les vertèbres. Quenneville a ensuite enfilé un but qui marquera les annales du tournoi de la Coupe Mémorial et la fin de la partie fut pas mal plus excitante que prévu pour les chandails noirs, déstabilisés par les assauts répétés de leurs rivaux.