Tampa Bay - Pittsburgh

Vasilevskiy en rogne contre ses propres coéquipiers

Publié | Mis à jour

Le gardien du Lightning de Tampa Bay Andrei Vasilevskiy a repoussé 44 rondelles des Penguins de Pittsburgh mercredi soir, mais ce ne fût pas suffisant pour son équipe.

Le jeune Russe n’a pu bloquer le tir de Carl Hagelin, alors qu’il ne restait que 10 secondes à la deuxième période. Le tout s’est produit en raison d’un revirement de Jonathan Drouin : Vasilevskiy a stoppé le premier tir de Phil Kessel, mais Hagelin a eu le dernier mot, lui qui a profité de la mauvaise couverture de Braydon Coburn. En route vers le vestiaire, il a exprimé son mécontentement à ses coéquipiers... Qui sait ce qu’il a pu leur dire dans l’intimité de la chambre des joueurs?

Puis, au dernier engagement, Kessel a doublé l’avance des Penguins. Encore une fois, Vasilevskiy a regardé autour de lui pour s’assurer qu’il n’était pas le seul à jouer. Heureusement pour lui, il a récolté une aide quelques instants plus tard sur le premier filet du Lightning.

Le capitaine des Penguins, Sidney Crosby, a à nouveau frustré Vasilevskiy, qui a regardé au ciel après le but du fameux numéro 87.

Et finalement, la frustration ultime quand Chris Kunitz a marqué le quatrième but des visiteurs. Vasilevskiy a fracassé son bâton puis l’a lancé vers le banc des siens.

L’attaquant Ondrej Palat lui a apporté un nouveau bâton, peut-être pour s’excuser. Ce dernier a tenté encore mieux en marquant en fin de rencontre, mais il était trop tard.

Plusieurs experts et partisans ont questionné le comportement de Vasilevskiy. Se doit-il d’être plus prudent avec ses coéquipiers? Après tout, il n’est pas le premier gardien de l’équipe...

Voyez et décidez pas vous-mêmes grâce à la vidéo ci-dessus.