Tampa Bay - Pittsburgh

Drouin assume ses torts

Publié | Mis à jour

Même s’il dispute de l’excellent hockey depuis le début des séries, Jonathan Drouin a prouvé mercredi soir qu’il avait encore des choses à peaufiner dans son jeu.

L’attaquant québécois a commis un revirement coûteux avec dix secondes à faire en deuxième période qui a mené au premier filet des Penguins, celui de Carl Hagelin.

Une bourde qui a semblé briser les reins à sa formation.

«J’ai essayé de faire un jeu et ça n’a pas fonctionné, a souligné Jonathan Drouin après l’entraînement du Lightning, jeudi. Je prends la responsabilité pour le but de Hagelin et ce sont des choses qui arrivent.

«Je suis bien conscient que ce fut un but qui a eu un impact dans le résultat final de la partie.»

Comme un gardien de but après un mauvais but, Drouin a tenté d’oublier rapidement cette séquence plus difficile.

«Tu dois le faire sinon le reste de ta partie en sera affectée, a ajouté Drouin qui a inscrit un total de 11 points en 13 rencontres. Tu l’oublies et tu continues de jouer.»

Cooper à sa défense

Même si sa bévue a ouvert la porte aux Penguins, Drouin a reçu l’appui de son entraîneur.

«C’est sûr qu’il (Drouin) a fait une erreur, mais elle était à 170 pieds de notre filet, a expliqué Jon Cooper lors de son point de presse. Toutefois, il y en a eu d’autres qui ont été commises sur la séquence qui a mené au filet des Penguins.

«Ce n’était pas simplement l’affaire d’un seul homme, mais de plusieurs. Quant à Vasilevskiy, il a été laissé à lui-même comme ce fut le cas à plusieurs occasions pendant le dernier match.»

Depuis le début de la saison, l’attaquant québécois a toujours été en mesure de rebondir dans l’adversité. Il faut s’attendre un peu à la même chose en prévision de l’important duel de ce soir.

Même temps de glace

Contrairement à ce que l’on a été témoin dans le passé, Drouin n’a pas vu son temps de glace être affecté après sa gaffe du deuxième engagement.

Il a terminé sa soirée avec un total fort appréciable de 17 minutes et 28 secondes.

«Je pense que pour tous les joueurs, incluant Jonathan, tu dois continuer de les envoyer sur la patinoire, a affirmé Cooper. Il doit avoir des présences régulières même si, comme tout le monde, il fera d’autres erreurs.

«Il ne faut pas oublier que ce fut une erreur collective avant tout sur le but de Hagelin.»

Contre une machine offensive comme celle des Penguins, il doit souhaiter que ça ne se reproduise pas par trop souvent d’ici la fin de la série afin que son équipe puisse conserver ses chances de passer à l’étape suivante.