Tampa Bay - Pittsburgh

Callahan blanchi

Publié | Mis à jour

Ryan Callahan a eu beau assommer Kris Letang dans la baie vitrée, il pourra tout de même revêtir son uniforme, lundi soir, lors du deuxième match de cette finale de l’Association de l’Est.

Non seulement l’attaquant du Lightning n’a pas été suspendu, il n’a même pas eu à expliquer son geste devant le comité de discipline de la LNH. Une aberration.

Puisque les deux entraîneurs avaient donné congé à leurs joueurs, c’est à eux qu’est revenu l’honneur de prendre la parole samedi après-midi.

À l’instar de ce qu’il avait fait lors du tour précédent, Mike Sullivan n’a pas voulu s’immiscer dans la décision de la ligue.

«Nous allons nous contenter de jouer au hockey. Nous allons laisser la LNH faire son travail, nous allons laisser les arbitres faire leur travail et nous allons faire le nôtre», a soutenu l’entraîneur des Penguins.

Du côté du Lightning, Jon Cooper était, bien sûr, heureux de la tournure des événements.

«Ryan est un gros morceau. En l’absence de notre capitaine (Steven Stamkos), il est l’un de ceux qui ont pris les bouchées doubles. Le résultat de ses efforts n’apparaît pas toujours sur la feuille de pointage, mais on sent sa présence tous les soirs», a déclaré Cooper.

Bishop prend du mieux

Parlant de gros morceau, il était toujours trop tôt, lors de la conférence téléphonique de Cooper, pour statuer sur l’état de santé de Ben Bishop.

«Le cas de chaque joueur blessé demeure incertain tant qu’on ne me dit pas que ce joueur est prêt à renouer avec l’action», a d’abord indiqué le pilote du Lightning.

«Jusqu’ici, tout s’est bien déroulé pour Ben. Beaucoup mieux, en fait, que ce que nous laissait présager sa sortie sur la civière. Cependant, pour ce qui est de savoir s’il jouera lundi, je ne le sais pas encore», a-t-il précisé.

Baisse de régime pour Murray

Le cas du gardien partant demeure aussi, en apparence du moins, incertain du côté des Penguins.

Pour un troisième match consécutif, Matt Murray a accordé trois buts à l’adversaire.

Au cours de ces trois rencontres, l’athlète de 21 ans a conservé un taux d’efficacité de ,844. Lors de ses sept premières sorties en séries éliminatoires, il avait maintenu un taux de ,944.

«On garde toujours toutes les options ouvertes, a soutenu Sullivan. Cela dit, on considère que Matt a connu un fort match. Les buts (du Lightning) ont été marqués sur des occasions de grande qualité.»

Puis, il est revenu sur la longue période d’inactivité de Marc-André Fleury.

«Chaque entraînement l’éloigne de sa blessure. Mais, il est évident qu’un retour serait tout un défi pour lui puisqu’il n’a pas joué depuis un bout de temps. Le niveau d’intensité et la lecture du jeu sont très difficiles à simuler lors d’un entraînement», a poursuivi Sullivan.

On peut donc parier que le gardien originaire de Thunder Bay sera de nouveau devant le filet lundi soir.