St. Louis - Dallas

Le concept d'équipe prévaut chez les Blues

Publié | Mis à jour

Les joueurs des Blues de St. Louis croient plus que jamais à leurs chances de se rendre jusqu’au bout, eux qui figurent désormais parmi les quatre dernières formations en lice pour remporter la coupe Stanley.

Pour Troy Brouwer, il n'est pas difficile d’expliquer les récents succès des Blues en séries.

«Je pense que nous avons connu une résurrection [cette saison], nous venons sur la glace ensemble comme une équipe», a expliqué Brouwer, mercredi soir devant les journalistes, après le match ultime remporté 6-1 dans la série contre les Stars de Dallas.

Le gardien Brian Elliott avait été chassé de la rencontre ayant donné trois buts à l’adversaire en première période seulement lors du match numéro six face aux Stars. Ce dernier a rebondi dans le septième, repoussant 31 des 32 rondelles dirigées vers lui.

La décision de le réinsérer dans l’alignement partant a été bénéfique aux yeux de son entraîneur Ken Hitchcock.

«Il m’a assuré qu’il voulait rebondir après que je lui ai parlé de son retrait dans le match 6, ce qu’il a fait», a précisé l’entraîneur-chef des Blues.

Un son de cloche que partage le capitaine David Backes.

«Il semble que nous avons désormais le bon groupe, différents types de joueurs capables d’élever leur jeu d’un cran au bon moment et nous comptons sur un gardien qui a été fantastique. Tu aimes ça avoir un bon gardien de but dans les séries. C’est la clé pour gagner», a partagé celui qui a récolté 12 points en 14 matchs jusqu'ici lors de la danse printanière 2016.

Les Blues n’avaient pas participé à une finale de l’Association de l’Ouest depuis les séries de 2001. Hitchcock a déjà levé le trophée dans les airs lors du bal printanier de 1999, lorsqu’il pilotait les Stars de Dallas.