Washington - Pittsburgh

Les Penguins rejoignent le Lightning

Agence QMI / Jonathan Bernier 

Publié | Mis à jour

Les Penguins de Pittsburgh n’avaient pas le droit de perdre cette rencontre. Une défaite dans le sixième match de cette série face aux Capitals de Washington aurait donné des ailes à Alex Ovechkin et ses coéquipiers.

Surtout après avoir bousillé une avance de trois buts. Mais Nick Bonino, littéralement sorti de l’ombre depuis le début des séries a remédié à la situation en s’emparant d’une rondelle libre dans l’enclave.

La sixième rencontre de cette série menée 3-2 par les Penguins était diffusée sur les ondes de TVA Sports.

À voir : Sommaire 

L'ancien des Penguins Orpik, hué! 

Ce but, inscrit à 6 mins 32 s de la prolongation, a procuré une victoire de 4-3 aux Penguins.

Devant une foule en délire à l’intérieur du Consol Energy Center, mardi soir, les Penguins ont ainsi montré la porte de sortie aux Capitals en six rencontres et d’atteindre la finale de l’Association de l’Est pour la première fois depuis le printemps 2013.

Trois punitions coûteuses

Mais les favoris locaux se sont rendus la vie difficile. En avance 3-2 à mi-chemin de la troisième période, Chris Kunitz, Nick Bonino et Ian Cole se sont succédés au banc des punitions pour avoir retardé le match.

Trois punitions qui ont permis aux Capitals d’évoluer avec un avantage de deux hommes pendant près de deux minutes. Il n’en fallait pas plus pour que John Carlson, avec son 12e point en autant de matchs depuis le début des séries éliminatoires, ne nivelle la marque.

Les Penguins ont dû résister à une autre infériorité numérique en fin de troisième période avant que le son de la sirène n’annonce la tenue d’une période de prolongation.

Un doublé de Kessel

Les Penguins avaient pourtant réussi à se forger une avance de 3 à 0. Profitant de la générosité de Braden Holtby sur le premier but de Phil Kessel, inscrit dès la sixième minute de jeu, les hommes de Sullivan semblaient bien en selle.

Même leur attaque massive anémique a participé à la fête. Les Penguins ont profité d’une double mineure à Brooks Orpik (de retour d’une suspension de trois matchs) pour inscrire deux buts en 33 secondes, au cours du deuxième engagement.

Kessel, avec son deuxième de la rencontre, et Carl Hagelin, en faisant dévier un tir de Olli Maatta (également de retour), ont procuré une priorité de trois buts à leur formation.

T.J. Oshie, également en supériorité numérique, a inscrit les siens à la marque, avant qu’on assiste à cette troisième période de fou.

Un autre échec des Capitals

Encore une fois, les Capitals ont échoué dans leur tentative de franchir le deuxième tour éliminatoire pour la première fois depuis 1998. Malgré plusieurs bonnes saisons au cours des dernières années, Ovechkin et sa bande ne sont jamais parvenus à se rendre justice en séries éliminatoires.

La déception est d’autant plus grande chez les représentants de la capitale fédérale américaine qu’ils ont dominé le classement de la saison régulière avec une impressionnante récolte de 56 victoires et 120 points.