Washington - Pittsburgh

Murray garde son poste

Agence QMI / Jonathan Bernier

Publié | Mis à jour

Même si les Penguins ont raté leur première occasion d’éliminer les champions de la saison régulière, la confiance est au beau fixe au sein des troupes.

Et pour cause! Avec un dossier de 26-11-4 au Consol Energy Center, les Penguins ont présenté l’un des meilleurs dossiers du circuit Bettman à domicile, cette saison. Depuis le 1er janvier, la tenue des Penguins à la maison est encore plus spectaculaire avec un dossier de 21 gains contre cinq revers et une défaite en bris d’égalité. Sans compter qu’ils n’ont pas perdu deux matchs consécutifs depuis le 15 janvier.

«C’est plaisant de se retrouver ici et de jouer devant nos partisans. En plus, on a eu deux journées de repos entre le cinquième match et le prochain. Ça nous a permis de nous regrouper», a indiqué Kristopher Letang, au terme de l’entraînement de l’équipe.

«Je crois qu’on a majoritairement dominé le cinquième match. À l’inverse, on ne méritait pas la troisième rencontre. C’est ça, les séries éliminatoires», a ajouté le défenseur.

Geno et Sid

Cela dit, si les Penguins souhaitent mettre un terme à cette série, ils devront espérer une meilleure contribution de Sidney Crosby et d’Evgeni Malkin. Du moins, cela aiderait grandement leur situation.

Depuis le début de cette confrontation face aux Capitals, Malkin a récolté un but et une passe, alors que Crosby a été limité à deux mentions d’assistance. D’ailleurs, un collègue de Pittsburgh a fait effectuer le recensement des cinq derniers tournois printaniers des Penguins.

En 47 matchs depuis le début des séries éliminatoires de 2012, il n’est arrivé que trois fois que les deux vedettes marquent au moins un but dans un même match.

«On veut tout le temps en faire plus. On veut toujours marquer plus. Par contre, je crois qu’on a tout de même généré plusieurs occasions de qualité», a déclaré le capitaine des Penguins.

«On ne s’attarde pas sur la tenue d’un ou deux joueurs. Ce qui nous importe, c’est la tenue du groupe, a soutenu Mike Sullivan. On veut que tous nos joueurs jouent de la bonne façon. Quand tu te concentres à faire les choses de la bonne manière et que tu ne penses pas seulement à la feuille de pointage, tout finit par tomber en place.»

«Ces deux joueurs ont un impact sur l’équipe, même s’ils ne produisent pas au rythme auquel ils ont habitué tout le monde. Ils ont un plus grand mot à dire dans cette série que ce que les gens veulent bien croire», a-t-il poursuivi.

Voyez les détails sur la formation des Penguins et les informations de Renaud Lavoie, dans la vidéo ci-dessus. 

Murray, jusqu’à preuve du contraire

Par ailleurs, l’entraîneur des Penguins a affirmé que Matt Murray serait de nouveau le gardien partant pour la sixième rencontre de cette confrontation. Reste à voir si ce sera effectivement le cas. Rappelons que Sullivan n’en serait pas à sa première cachette avec l’identité de ses gardiens.

Néanmoins, ce serait la décision logique étant donné que Marc-André Fleury n’a pas gardé les buts depuis le 31 mars et que Murray effectue tout un boulot depuis le deuxième match de la série contre les Rangers de New York. Et bien qu’il ait cédé trois fois sur 19 tirs, samedi soir, le gardien de but de 21 ans n’avait que très peu à se reprocher.

«Je suis très près de Marc-André. Ça a été une saison difficile pour lui avec deux commotions cérébrales. Je lui souhaite de tout coeur de reprendre son filet et même de gagner une coupe Stanley, mais on ne peut pas mettre de doute dans la tête de personne, a lancé Letang, avant même de connaître la décision de son entraîneur. Je suis à l’aise avec les deux et peu importe celui qui sera dans le filet, ça ne changera pas ma façon de jouer.»

Victime d’une commotion cérébrale lors du deuxième match de cette série, Olli Maatta pourrait effectuer un retour au jeu. À l’entraînement, il formait une paire avec Trevor Daley.

Maatta de retour sur patins - TVA Sports