Washington - Pittsburgh

Les Capitals survivent

Agence QMI / Pierre Durocher

Publié | Mis à jour

Il était hors de question pour les Capitals de subir l’affront d’une élimination devant leurs partisans, samedi soir au Verizon Center.

Alex Ovechkin a donné le ton au match en marquant un but à l’aide d’un puissant tir lors d’une attaque massive en première période et les Capitals ont remporté une victoire de 3-1 face aux Penguins, qui mènent la série 3-2.

À VOIR : Sommaire

Ovechkin a aussi obtenu une mention d’aide sur le but de T.J. Oshie. Il a terminé la soirée avec six tirs au but et trois mises en échec.

Le spectaculaire numéro 8 a donc répondu à l’appel de son entraîneur Barry Trotz, qui soulignait avant le match «que c’est dans l’adversité que les grands joueurs ressortent du lot».

«On n’a pas d’autre choix que de tout donner, a expliqué Ovechkin. Il fallait gagner ce match comme on se doit de remporter le prochain.

«Les Penguins ont très bien joué, a-t-il ajouté. Ce fut une rencontre âprement disputée. Les deux équipes sont d’égales forces et on a su soutirer la victoire.

«Bien sûr qu’on croit en nos chances de gagner la série. Il était important de donner le ton au match en marquant rapidement, surtout lors d’une situation de supériorité numérique.»

Holtby à son mieux

Si Ovechkin a été à la hauteur de sa réputation, ce fut la même chose pour Braden Holtby, qui a repoussé 30 des 31 rondelles dirigées vers lui.

Le favori pour remporter le trophée Vézina a frustré coup sur coup Patric Hornqvist et Justin Schultz en deuxième période.

«Il a démontré pourquoi il est le meilleur gardien de la ligue, a commenté Ovechkin. Il a su effectuer les arrêts clés. On a besoin de lui comme il a besoin de nous.»

Holtby avait de quoi être fier de sa performance. On le sentait à son mieux.

«Je me suis concentré à corriger certains aspects de mon jeu depuis le dernier match. C’est mon travail d’effectuer les arrêts importants. J’avoue avoir joué un peu de chance par moments.» - Braden Holtby

On se retrouve mardi

Le seul but des Penguins a été réussi en avantage numérique en première période par Chris Kunitz. C’était le premier but réussi par l’attaque massive de Pittsburgh dans cette série.

La prochaine rencontre aura lieu mardi soir à Pittsburgh. La défaite des Penguins n’était que leur cinquième à leurs 26 derniers matchs.

L’attaque à cinq des Capitals affichait un rendement de 1 en 12 depuis le début de cette série lorsqu’Ovechin et Oshie ont profité de situations de supériorité numérique pour déjouer Matt Murray.

«Les Penguins ont mis beaucoup de pression, a analysé Oshie. Je trouve cependant qu’on a bien joué durant 60 minutes. Je pense qu’on a dicté l’allure du match, même si les Penguins ont dominé au chapitre des tirs au but.»

Revirement et mauvais but

Le but qui a assommé les Penguins a été celui réussi par Justin Williams en deuxième période.

Le vétéran attaquant a profité d’un affreux revirement commis par Brian Dumoulin avant de déjouer Murray avec un tir entre les jambières que le gardien recrue aurait dû bloquer.

«Justin est un bon leader et son but a fait une grosse différence dans le match», a souligné Oshie.