Washington - Pittsburgh

Crosby lance des fleurs aux défenseurs

Publié | Mis à jour

Décidément, les Penguins de Pittsburgh ont le numéro des Capitals de Washington.

Mercredi, c’était la 11e fois de l’histoire que les deux formations avaient besoin de la prolongation pour départager un vainqueur.

Le but de Patric Hornqvist a permis aux représentants de la Ville de l’acier de porter leur dossier en pareille circonstance à 8-3 face à leurs rivaux de la section Métropolitaine. À domicile, la fiche des Penguins est de 6-2.

«C’est un sentiment fabuleux de voir la rondelle traverser la ligne rouge et de gagner le match, a déclaré le Suédois, auteur du premier but gagnant de sa carrière en séries éliminatoires, une fois de retour au vestiaire. Quand j’ai vu la rondelle arriver sur bâton, je n’avais qu’une idée en tête: tirer au filet le plus rapidement possible.»

Bien qu’il n’ait pas participé à ce but, Sidney Crosby était aux premières loges pour voir le disque passer entre les jambières du gardien Braden Holtby.

C’est à lui que la passe de Conor Sheary était destinée. Toutefois, Mike Weber a malencontreusement redirigé celle-ci sur le bâton d’Hornqvist.

«Sans Kristopher Letang, nos défenseurs ont fait un travail superbe. Ils nous ont donné la chance de gagner. Plusieurs d’entre eux occupaient des rôles qui leur étaient inhabituels. Ils ont fait tout un travail pour nous», a affirmé le capitaine des Penguins.

Mission impossible

Dans le camp des perdants, les visages étaient plutôt longs. Et pour cause.

«Ce n’est pas pour rien qu’on appelle ça la mort subite. C’est en plein le sentiment qui nous habite», a indiqué l’entraîneur-chef Barry Trotz au terme de cette défaite crève-coeur.

Celle-ci fait en sorte que les champions du calendrier régulier pourraient vivre l’affront de se faire éliminer devant leurs partisans.

«Nous devrons jouer le match de notre vie», a soutenu Jay Beagle, auteur du premier but de la rencontre.

«Nous aurons besoin de nous nourrir de l’énergie de nos partisans au Verizon Center», a pour sa part dit Alexander Ovechkin.

Le maintien en vie des Capitals s’annonce difficile. Crosby et sa bande n’ont pas perdu deux matchs de suite depuis le 15 janvier. Pour passer au tour suivant, les Capitals devront les vaincre trois fois consécutives.