San Jose - Nashville

Les Predators montrent les crocs

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Le capitaine des Predators, Shea Weber, a pris les choses en main, inscrivant le but vainqueur en deuxième période, mardi à Nashville, dans un gain de 4-1 sur les Sharks de San Jose.

À VOIR : Sommaire

La troupe de Peter Laviolette a du même coup réduit l’écart à 2-1 dans cette série de deuxième tour. Les deux équipes renoueront jeudi, toujours au Tennessee. 

Weber a décoché un plomb comme lui seul sait le faire, trompant la vigilance de Martin Jones, qui n’y a vu que du feu. 

L’arrière de 30 ans a ainsi marqué le 13e filet de sa carrière en matchs d’après-saison, rejoignant David Legwand au sommet de l’histoire des Predators. 

En fin d’affrontement, Weber a aussi mis la table pour le deuxième but du bal printanier de Filip Forsberg. 

Au début de la période médiane, James Neal avait créé l’égalité grâce à un lancer sur réception qui n’a laissé aucune chance à Jones. Le défenseur Mattias Ekholm a été à l’origine du relais, tandis que Ryan Johansen a récolté une mention d’aide. 

Pekka Rinne en grande forme 

Devant la cage des favoris de la foule, Pekka Rinne a repoussé 26 des 27 tirs dirigés vers lui. Il n’a cédé que devant Patrick Marleau. 

Ce dernier a ouvert le pointage dans la seconde moitié de l’engagement initial. Après avoir saisi une passe de Tomas Hertl avec un patin, le vétéran de 36 ans s’est faufilé entre les défenseurs adverses avant de déjouer Rinne d’une petite feinte. Le gardien s’était compromis sur la séquence. Le Québécois Marc-Édouard Vlasic a également obtenu une mention d’aide. 

Colin Wilson, sur un retour de lancer, et Forsberg, durant une attaque à cinq, ont ajouté à l’avance des siens au dernier tiers. 

Jones a terminé la rencontre avec 21 arrêts. 

Ribeiro laissé de côté 

Laviolette a voulu brasser la soupe et pour ce faire, il a choisi d’envoyer l’attaquant Mike Ribeiro sur la galerie de presse au profit du jeune Pontus Aberg, qui a effectué ses débuts dans la Ligue nationale de hockey. 

Le Montréalais a été limité à une aide en neuf parties éliminatoires, après avoir cumulé 50 points en 81 matchs réguliers.