Washington - Pittsburgh

Les Penguins en avance

Publié | Mis à jour

Pour augmenter leurs chances de l’emporter, les Capitals avaient convenu qu’ils devaient amorcer le troisième match de cette série en force. Ils ont tenu parole, mais les résultats n’ont pas suivi.

Deux buts inscrits sur les trois premiers lancers des Penguins et une tenue pratiquement sans bavure de Matt Murray, lundi soir au Consol Energy Center, ont été les ingrédients les plus importants dans cette victoire de 3 à 2 de la bande à Sidney Crosby.

Un gain qui lui a permis de prendre les devants deux victoires à une dans cette série.

Le match était présenté en direct à TVA Sports. 

À voir : Sommaire 

Letang frappe Johansson à la tête

Forcé à l’inactivité depuis le début du mois d’avril en raison d’une commotion cérébrale, Marc-André Fleury était de retour dans la formation.

Cependant, même si le Sorelois a obtenu le feu vert des médecins, c’est du bout du banc qu’il a regardé le match.

Malgré le retour de son gardien partant, Mike Sullivan avait suffisamment confiance en Murray pour lui laisser le filet.

Avec une performance de 47 arrêts, la recrue de 21 ans ne lui a pas fait regretter cette décision.

Tout au long de la rencontre, l’Ontarien a multiplié les arrêts. Sa contribution fut surtout importante dans la première portion de la rencontre, alors que ses coéquipiers tentaient de trouver leur erre d’aller.

Murray y est alors allé de quelques petits bijoux, dont un superbe arrêt de la mitaine aux dépens de T.J. Oshie.

En fait, les Penguins menaient déjà 3 à 0 lorsque Murray a cédé devant Alex Ovechkin, en troisième période. Et le jeune a montré qu’il avait des nerfs d’acier après que Justin Williams eut réduit l’écart à un but avec 54 secondes à faire au match.

Une autre mise en échec douteuse

Au-delà du pointage, c’est la mise en échec de Kristopher Letang sur Marcus Johansson, en première période, qui risque de retenir l’attention.

Le défenseur des Penguins a servi un coup d’épaule à la pointe du menton de son adversaire, alors que celui-ci n’était plus en possession de la rondelle.

À l’instar de Brooks Orpik, lors du deuxième match, le Québécois a écopé d’une punition mineure pour obstruction.

Une perte qui pourrait être lourde

Reste à voir si la ligue révisera cette action et quelle sentence en découlera. Rappelons que la veille, Orpik s’était vu imposer une suspension de trois matchs pour son geste à l’endroit d’Olli Maatta.

S’il fallait que le verdict soit le même dans le cas de Letang, il s’agirait d’un dur coup pour les Penguins.

Avec un temps de jeu avoisinant les 30 minutes, Letang n’est ni plus ni moins que le quart-arrière de cette équipe. Sans compter que, avec Maatta sur la touche, les Penguins sont déjà privés d’un défenseur.

D’ailleurs, l’arrière de 29 ans a une fois de plus prouvé son importance.

Bien qu’il n’ait été complice que du deuxième but de sa formation, celui de Tom Kuhnhackl, Letang fut également à l’origine du premier, inscrit 60 secondes plus tôt, par Patric Hornqvist.

Chaque fois, Letang a amorcé le jeu grâce à un long relais aussi vif que précis.

Carl Hagelin a marqué le troisième but des Penguins. Nick Bonino en a profité pour récolter sa huitième mention d’assistance des séries.

Le quatrième match de cette série sera disputé mercredi soir à 20 h à Pittsburgh.