Tampa Bay - New York Islanders

Un record pour Drouin

Publié | Mis à jour

L’attaquant Jonathan Drouin n’a pas seulement récolté deux points dans la victoire du Lightning de Tampa Bay, samedi, il a également inscrit son nom dans l’histoire de la formation floridienne.

Même si le Lightning a pu compter sur des joueurs de talent comme Vincent Lecavalier et Steven Stamkos tôt dans leur carrière, Drouin les a devancés, à un chapitre du moins.

À l’âge de 21 ans et 34 jours, le Québécois est devenu le plus jeune membre de l’histoire de l’équipe de Tampa Bay à inscrire un but gagnant en séries éliminatoires.

Au milieu de la première période, Drouin s’est faufilé entre les défenseurs des Islanders de New York avant de battre le gardien Thomas Greiss entre les jambières à l’aide d’un lancer du revers.

Il s’agissait du premier filet de l’ancienne vedette des Mooseheads de Halifax, de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, en matchs d’après-saison dans la Ligue nationale de hockey. En sept rencontres, il a amassé un total de sept points.

«C’était toute une sensation!, a lancé Drouin après la partie remportée au compte de 4-1, des propos rapportés par le site NHL.com. Il y avait beaucoup d’adrénaline. C’est une victoire importante.

«Nous étions un peu sur les talons, alors je suis heureux d’avoir réussi à compter, pour donner une avance de deux buts à mon équipe.»

Le Lightning a ainsi égalé la série demi-finale de l’Association de l’Est 1-1. La confrontation se poursuivra mardi au Barclays Center.

Cooper satisfait

«Il joue très bien, a soutenu l’entraîneur-chef de Drouin, Jon Cooper. Quand nous avons besoin d’un gros jeu ou d’un but important, on peut compter sur lui. Il est créatif offensivement et il peut marquer. Mais ce n’est pas tout, il excelle partout sur la patinoire. Il compétitionne avec beaucoup d’intensité.»

«Il évolue chez les professionnels depuis quelques années déjà et il est un joueur très intelligent, a poursuivi Cooper. Il comprend le jeu.»

L’attaquant Tyler Johnson abonde dans le même sens.

«Il devient meilleur de match en match. Il est jeune et bourré de talent. C’est excitant de le voir aller quand il touche à la rondelle.»

Le mérite à ses collègues

Depuis son retour en Floride, après avoir été rétrogradé dans la Ligue américaine, Drouin n’arrête pas d’épater la galerie.

«Je dois dire merci à mes coéquipiers pour m’avoir mis à l’aise. À chaque partie, je me sens mieux.»