Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Bill Masterton : Jagr et Dupuis en lice

Agence QMI / Jonathan Bernier

Publié | Mis à jour

Aux prises avec des ennuis de santé, Pascal Dupuis n’a eu d’autre choix que d’accrocher ses patins au début du mois de décembre. Mais la boucle de cette carrière de 14 saisons dans la Ligue nationale de hockey (LNH) pourrait se boucler avec une récompense.

La LNH a annoncé dimanche que l’ancien joueur des Penguins de Pittsburgh était en lice pour l’obtention du trophée Bill-Masterton en compagnie de Jaromir Jagr, des Panthers de la Floride, et de Mats Zuccarello, des Rangers de New York.

Voté par les membres de l’Association des journalistes attitrés à la couverture du hockey professionnel, cet honneur vise à récompenser le joueur qui représente le mieux la persévérance, l'esprit sportif et le dévouement au hockey.

«C’était un honneur d’être simplement le candidat de l’équipe. Alors, me retrouver parmi les finalistes, c’est spécial», a indiqué le Lavallois.

«Ce qui est étrange, c’est que c’est le genre de trophée que tu ne souhaites pas nécessairement gagner. Mais une fois que tu y es, c’est plaisant de savoir que les gens ont reconnu ta persévérance dans ton combat contre la maladie et les blessures», a ajouté Dupuis, dont la carrière s’est terminée après 871 matchs de saison régulière et 97 de séries éliminatoires.

Difficile à avaler

Après deux épisodes de caillot sanguin en 2014, l’un à la jambe et l’autre au poumon, l’athlète de 37 ans a suivi un protocole strict de retour au jeu qui lui a permis de disputer 16 rencontres en 2014-2015 et 18 au cours de la saison qui vient de se terminer.

Il a poussé la machine jusqu’à jouer quelques matchs, en novembre dernier, sans le tiers d’un poumon.

Ce qui n’était définitivement la meilleure des idées, mais il refusait de se raisonner à prendre sa retraite.

«Je ne l’ai toujours pas accepté. Je travaille fort tous les jours pour y arriver, a soutenu Dupuis. Au début, ça m’attristait tellement que je souhaitais rester à l’écart le plus possible.»

De retour dans l’entourage

Le fait de retrouver un joueur à la retraite au sein de la liste de nommés est un fait plutôt inusité. Habituellement, il vise à souligner le retour d’un joueur ou la longévité d’un autre. Mais le cas de Dupuis est particulier.

Absent sur la patinoire, Dupuis est présent dans l’entourage de l’équipe depuis le début des séries. Il est possible de l’entrevoir après chaque match près du vestiaire des Penguins.

«Ça signifie beaucoup pour moi que l’organisation m’ait demandé de demeurer impliqué avec l’équipe. Ça me prouve à quel point les Penguins soutiennent leurs joueurs dans leurs épreuves.»