LNH

Le premier choix aux Leafs

Agence QMI / Jean-François Chaumont 

Publié | Mis à jour

Auston Matthews, Patrik Laine ou Jesse Puljujarvi ne feront pas leurs premiers pas dans la LNH dans l’uniforme du Canadien. Le CH n’a tiré aucune des trois combinaisons chanceuses, gardant le 9e choix au total pour le prochain repêchage.

En quête d’un premier sacre depuis 1967, les Maple Leafs de Toronto ont enfin gagné un prix important, celui du premier choix. Les Leafs détenaient la plus grande probabilité de ressortir avec le premier de classe à 20 % en raison de leur 30e et dernier rang au classement général.

«Je ne peux pas vous dire qui nous repêcherons avec le premier choix, mais nous aurons un très bon joueur, a souligné Brendan Shanahan, le président des Maple Leafs. Je sais que nous ferons un pas dans la bonne direction pour notre franchise en ouvrant les portes à un joueur d’impact.»

Les Jets de Winnipeg ont fait un bond important en remportant la deuxième loterie. À l’origine, les Jets devaient monter sur l’estrade au sixième échelon. Les Blue Jackets de Columbus auront le troisième choix.

«C’est un jour important pour notre franchise, a mentionné le directeur général des Jets, Kevin Cheveldayoff. Nous aurons la chance de repêcher un joueur d’impact, un joueur qui deviendra une pièce importante de notre casse-tête. »

La sagesse de Matthews

À deux mois du repêchage, l’Américain Auston Matthews est décrit comme le principal aspirant pour le tout premier choix.

«Il n’y a encore rien de coulé dans le béton, a affirmé Matthews, qui se retrouvait à Helsinki, en Finlande, pour un camp avec l’équipe américaine en vue du Championnat du monde de hockey. C’est la meilleure ligue du monde et j’ai hâte de jouer contre les meilleurs joueurs.»

À 18 ans seulement, le centre originaire de l’Arizona a produit à un rythme d’un peu plus d’un point par rencontre avec les Lions de Zurich, en Suisse.

L’invasion finlandaise

En théorie, Matthews fera le bonheur des partisans des Leafs pour les prochaines saisons.

Laine et Puljujarvi devraient donc aboutir à Winnipeg et Columbus. Dans le cas de Laine, plusieurs recruteurs considèrent qu’il a considérablement réduit l’écart avec Matthews.

À Columbus, Puljujarvi retrouverait l’unique directeur général finlandais de la LNH en Jarmo Kekalainen.

Aucune pièce chanceuse

À son arrivée dans les bureaux de la CBC, rue Wellington, au centre-ville de Toronto, Marc Bergevin n’a pas rencontré la petite poignée de journalistes qui faisaient le pied de grue sur le trottoir à quelques heures de la loterie.

Le DG du CH a toutefois répondu à une question rapide de l’auteur de ce texte.

«Je ne sais pas si j’ai choisi ma cravate chanceuse, on s’en parlera après», a lancé Bergevin.

Visiblement, ce n’était pas la bonne cravate. Contrairement à plusieurs de ses homologues, Bergevin n’avait pas sur lui une pièce chanceuse ou une espèce de porte-bonheur.

Sur le strict plan mathématique, le Tricolore ne détenait que 5 % de chances d’obtenir la toute première sélection, 5,4 % pour le deuxième choix et 5,8 % pour le troisième choix.

Le CH a terminé la saison au 22e rang au classement général. Trevor Timmins se présentera donc sur l’estrade à Buffalo le 24 juin au neuvième rang, la position logique du classement inversé.

Résultats de la loterie


1. Maple Leafs de Toronto
2. Jets de Winnipeg
3. Blue Jackets de Columbus
4. Oilers d’Edmonton
5. Canucks de Vancouver
6. Flames de Calgary
7. Coyotes de l’Arizona
8. Sabres de Buffalo
9. Canadien de Montréal
10. Avalanche du Colorado
11. Devils du New Jersey
12. Sénateurs d’Ottawa
13. Hurricanes de la Caroline
14. Bruins de Boston