Tampa Bay - New York Islanders

Dilemme de gardiens en vue: Halak ou Greiss?

Publié | Mis à jour

«Halak ou Greiss?». La question se posera peut-être bientôt à New York.

Sur la touche depuis le 8 mars en raison d’une blessure à l’aine, Jaroslav Halak n’a pas encore enfilé l’uniforme des Islanders depuis le début des présentes séries. L’ancien sauveur du Canadien de Montréal a repris l’entraînement récemment.

Il a même fait le voyage vers Tampa avec l’équipe, mais aucune date n’est prévue pour son retour au jeu.

À son retour, l’organisation des Islanders fera face à un duel déchirant. Depuis le début des éliminatoires, son substitut Thomas Greiss se dresse devant son filet, comme en témoigne son taux d’arrêts de ,940. Il a été l’un des éléments-clés de la victoire des Islanders face aux Panthers de la Floride au premier tour.

«Je n’y ai même pas pensé encore, pour être honnête avec vous», a déclaré l’entraîneur-chef Jack Capuano au «New York Post», plus tôt cette semaine.

«Nous devrons évaluer cette situation quand il sera prêt à jouer. Quand je choisis ma formation, je le fais en tenant compte de l’adversaire et des joueurs que nous affrontons. Je choisis ceux qui nous donnent la meilleure chance de gagner», a ajouté Capuano.

Cette saison, Halak a remporté 18 des 36 matchs qu’il a amorcés, montrant une moyenne de buts alloués de 2,30 et un taux d'efficacité de ,919.

Greiss, appelé en relève à Halak en fin de saison, a présenté avant les séries une fiche de 38-23-11, avec une moyenne de 2,36 et un taux d'arrêts de ,925.