Chicago - St. Louis

Tarasenko mécontent, Hitchcock s'explique

Publié | Mis à jour

Les partisans ont eu droit à une drôle de scène samedi soir alors que l’attaquant des Blues de St. Louis Vladimir Tarasenko a enguirlandé son entraîneur Ken Hitchcock avant de retraiter au vestiaire.

Insatisfait de son temps d’utilisation en avantage numérique, le Russe a fait savoir son mécontentement à Hitchcock.

Voyez la séquence dans la vidéo, ci-dessus. 

«Je ne crois que pas ce soit une question de temps de glace. Je pense qu’il a senti qu’il aurait pu nous aider sur ce jeu de puissance. Nous n’avons pu effectuer de changement parce que nous avons contrôlé le jeu en territoire adverse tout au long de la pénalité...C’est ce qui arrive lorsque tu as un joueur qui veut faire la différence. J’aime ça», a expliqué le pilote au quotidien St. Louis Post-Dispatch, dimanche.

Tarasenko passe en moyenne 17 min 27 s par match sur la glace depuis le début de la série, ce qui le place au sixième rang parmi les attaquants des Blues.

St. Louis s’est incliné 6-3 devant les Blackhawks de Chicago et le septième et ultime duel de cette série aura lieu lundi, au Missouri.

Auteur de 74 points en saison régulière, Tarasenko a récolté quatre buts et deux aides en éliminatoires.

Sujets