Nashville - Anaheim

La balle est dans le camp des Ducks

Publié | Mis à jour

Les Ducks d’Anaheim ont fait le trois-quarts du travail, contre les Predators de Nashville, mais le plus difficile reste à faire.

Le match no 6 de cette série sera présenté à TVA Sports 2 dès 20h.

Samedi, la troupe de Bruce Boudreau a remporté 5-2 le match numéro 5 contre les Predators et mène la série 3-2.

Ils pourront achever leur adversaire à domicile même si par le passé, cela s’est avéré une tâche plutôt compliquée.

On n’a qu’à penser à la défaite des Ducks dans le septième match l’année dernière, en finale de l'Association de l’Ouest, contre les éventuels champions de la Coupe Stanley, les Blackhawks de Chicago.

«Ici ou là-bas, il faut avoir le même état d’esprit, a indiqué le gardien des Ducks Frederik Andersen au quotidien Orange County Register. Il faut maintenant compléter le travail.»

Nashville en danger

Après s’être inclinés dans les deux premières rencontres, les Ducks ont gagné les trois matchs suivants, mettant la pression sur les Predators.

Pekka Rinne n’a été que l’ombre de lui-même depuis que le vent a tourné. Il a alloué 11 buts en trois matchs.

«Je sens que je me fais déclasser, a admis Rinne au quotidien de Nashville The Tennessean. Je dois trouver le moyen d’arrêter la rondelle.»

Le gardien finlandais n’a pas eu énormément de soutien de la part de son attaque. James Neal avait accumulé neuf tirs dans le premier match. Il n’en a que huit depuis. Mike Ribeiro et Ryan Johansen n’ont que deux points à eux deux.

«Regardez les équipes qui ont gagné la Coupe Stanley, a indiqué Johansen au Tennessean. Ce n’est jamais une partie de plaisir. L’adversité sera inévitablement au rendez-vous et maintenant, nous sommes dos au mur.»

«Nous avons perdu trois matchs de suite, oui, mais on a encore une chance», a renchéri Rinne.