Crédit : USA Today Sports

Séries LNH 2015

Les amateurs fidèles au poste!

Publié | Mis à jour

La chaîne TVA Sports affirme être «très fière» des résultats d’écoute des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey jusqu’à présent, malgré l’impact de l’absence du Canadien de Montréal.

TVA Sports récolte une moyenne hebdomadaire de 6,1 % des parts de marché en soirée, ce qui en fait la chaîne sportive la plus regardée au Québec, a-t-il été annoncé dans un communiqué, jeudi.

Les cotes d’écoute des matchs des séries, excluant ceux du Canadien, ont augmenté de 51 % par rapport à l’an dernier, est-il expliqué.

Pour Louis-Philippe Neveu, le producteur hockey de TVA Sports, il est absurde de comparer les résultats actuels de la chaîne avec ceux de l’an dernier, quand le Canadien était du tournoi printanier. C’est pourquoi on se réjouit de ces résultats du côté du diffuseur francophone officiel du circuit.

«On ne peut pas mettre le Canadien dans le même panier. Oui, on ne se le cachera pas: on aurait aimé qu’il soit en séries. Mais nous sommes quand même très contents. Pour les autres matchs, nous sommes en hausse par rapport à l’an dernier, autant à TVA Sports qu’à TVA Sports 2», souligne-t-il.

Des pointes à 401 000

Le premier match de la série entre les Red Wings de Detroit et le Lightning de Tampa Bay, la semaine dernière, a obtenu sept parts de marché, avec une pointe à la minute de 401 000 téléspectateurs. Quant au premier affrontement entre les Capitals de Washington et les Flyers de Philadelphie, il a récolté 8,1 % des parts de marché, avec une pointe d’auditoire de 398 000 personnes.

«C’est beaucoup de monde!, a noté M. Neveu. On croit d’ailleurs que ces chiffres iront en augmentant, à mesure que les séries deviendront plus décisives.»

«Nous sommes extrêmement satisfaits des résultats des cotes d’écoute depuis le début des séries éliminatoires. On assiste à du hockey spectaculaire et plus les séries avanceront, plus l’intensité augmentera et les amateurs seront au rendez-vous», a pour sa part commenté Serge Fortin, vice-président de TVA Sports.

Quant à l’absence des autres équipes canadiennes, le producteur ne croit pas que cela change la donne. «Ça touche davantage le Canada anglais. Ici, il y a plus d’intérêt pour un match des Penguins de Pittsburgh que pour une rencontre des Canucks de Vancouver, par exemple.»

La présence des Jonathan Drouin, Kristopher Letang, Marc-Édouard Vlasic et autres joueurs québécois aide aussi à maintenir l’intérêt des amateurs de hockey.

La Coupe du monde

Chez TVA Sports, personne n’était dupe: il était évident que le Canadien raterait les séries au moins une fois lors des 12 années du pacte avec la LNH.

«Nous, on prend l’année de télédiffusion comme un tout. Et cette année est spéciale avec la Coupe du monde de hockey [en septembre]. L’événement va susciter l’intérêt, surtout que les matchs seront disputés à l’heure de l’Est.»