Philadelphie - Washington

Les Flyers veulent éviter l’humiliation

Publié | Mis à jour

Ayant perdu les trois premiers matchs de la série face aux Capitals de Washington, les Flyers de Philadelphie tenteront d’éviter le balayage, mercredi soir, devant leurs partisans.

La dernière fois que les Flyers ont subi un balayage, c’était en 2011. Les Bruins de Boston leur avaient fait le coup en deuxième ronde des séries éliminatoires avant d’aller remporter éventuellement la coupe Stanley.

«Nous n’allons pas fuir, a toutefois affirmé l’entraîneur-chef des Flyers Dave Hakstol, lundi soir, après la défaite de 6-1 des siens, tel que cité par le site web de la Ligue nationale de hockey. Nous allons retourner au travail dès maintenant comme on le fait toujours, comme on l’a fait tout au long de l’année. Nous allons être prêts à revenir pour gagner le match de mercredi.»

Avec 96 points au classement au terme de la saison régulière, les Flyers ont bataillé fermement pour s’assurer de se qualifier pour les séries. Or, ils font face à un énorme défi en se mesurant au premier tour aux Capitals, qui ont dominé le classement général de la LNH, avec 120 points.

Dans le vestiaire des Capitals, les joueurs sont évidemment satisfaits de la situation dans laquelle ils se retrouvent, mais ils n’entendent pas ralentir pour autant.

«C’est un bon sentiment d’être en avance 3-0, a ainsi noté Alex Ovechkin. Nous savions que ce troisième match allait être difficile et nous avons dû contrôler la rondelle après avoir pris les devants. Je pense qu’ils ont bien joué en fin de deuxième période, mais ils ont frappé un poteau...»

C’est surtout le troisième but des Capitals, qui portait le pointage 3-1, qui a fait mal aux Flyers. Un drôle de rebond a ainsi permis à Evgeny Kuznetsov d’inscrire son premier but des présentes séries durant les derniers instants d’une supériorité numérique. Grâce à leur jeu de puissance, les Capitals ont suivi avec trois autres buts en troisième période.

«Nous sommes demeurés unis et nous avons bien contrôlé le jeu en troisième période, a repris Ovechkin. Après le troisième but, on savait qu’ils n’auraient aucune chance de revenir. On ne faisait pas d’erreurs.»