Crédit : REUTERS

Sports aquatiques

Deux médailles pour Abel

Sportcom

Publié | Mis à jour

Jennifer Abel est montée deux fois sur le podium en cette troisième journée de la Série mondiale de Windsor, en Ontario, dimanche.

Elle a d’abord remporté la médaille de bronze à l’épreuve individuelle au tremplin de 3 mètres, puis a triomphé au 3 mètres synchro mixte aux côtés de François Imbeau-Dulac.

En finale de la compétition individuelle féminine, Abel a obtenu la note de 386,55 pour ses cinq plongeons, un record personnel. Son pointage n’a cependant pas été suffisant pour qu’elle devance les Chinoises Zi He (401,55) et Tingmao Shi (394,05), respectivement première et deuxième.

Pamela Ware, originaire de Greenfield Park, a pour sa part été éliminée après avoir terminé quatrième de sa vague de demi-finale.

«Ma demi-finale a été un petit peu plus dure, mais j’ai eu le temps de rentrer à l’hôtel me reposer pour revenir en force pour la finale, a dit Abel. C’était très important pour moi d’être calme et de faire une routine comme si je voulais gagner. Je voulais donner le meilleur de moi-même.»

L’athlète de Laval croit que cette performance a été rendue possible grâce à l’attitude qu’elle a adoptée en finale.

«J’étais très concentrée à faire une belle prestation, à être élégante dans les airs et agressive pour l’entrée. Je me suis vraiment laissée aller et je me suis amusée. On sait comment faire nos plongeons, donc des fois, trop penser c’est comme pas assez », a-t-elle confié.

Peu après l’épreuve individuelle, Abel était de retour sur le plateau de compétition pour participer à l’épreuve en synchro mixte avec Imbeau-Dulac. La paire québécoise a remporté la médaille d’or grâce à une note de 345,69, un autre record. La lutte à la première place était très serrée. Jusqu’au quatrième tour, les représentants de la feuille d’érable occupaient le deuxième rang, derrière les Chinois Han Wang et Hao Yang qui se sont finalement classés deuxièmes avec 343,50 points. Ils ont réussi à les devancer grâce à leur plongeon le plus difficile, qu’ils ont très bien exécuté. Les Mexicains Jahir Ocampo et Dolores Hernandez ont pris le troisième rang (313,65).

«C’est toujours agréable de plonger avec François, a affirmé Abel. C’est notre deuxième médaille d’or en Séries mondiales, nous avions remporté l’autre l’an dernier. De gagner au Canada et avec un record personnel, c’est fabuleux!»

Riendeau sur une lancée

Il n’est pas monté sur le podium, mais Vincent Riendeau a aussi épaté à la tour de 10 mètres en récoltant les meilleurs pointages de sa jeune carrière. La série de plongeons qu’il a présentée aux juges en demi-finale lui a valu la note de 508,45. En plus d’avoir réécrit son livre des records, il est devenu le premier Canadien à passer la barre des 500 points depuis le célèbre Alexandre Despatie.

En finale, le jeune plongeur de 19 ans s’est classé cinquième, récoltant 491,40 points.

«Mes deux pointages du jour sont les meilleurs de ma carrière à date. C’était vraiment une journée productive! Je suis extrêmement satisfait de mes résultats. Je ne pourrais pas demander plus d’une seule journée. Je suis aussi vraiment content parce que ça me rapproche des Jeux olympiques, ça augmente mon pointage pour la qualification canadienne», s’est exclamé Riendeau.

Comme un seul billet pour Rio est actuellement disponible chez les hommes à la tour de 10 mètres, les plongeurs canadiens sont en compétition pour le remporter. Ils doivent bien faire lors de chacune des compétitions internationales cette saison, car ce sera le plongeur qui détiendra le plus de points qui l’emportera. Il se pourrait que la FINA octroie un autre laissez-passer au pays, mais rien n’est encore confirmé donc les plongeurs doivent mettre toutes les chances de leur côté.

Maxim Bouchard, de Saint-Constant, était aussi en action à la tour. Sa journée a cependant pris fin en demi-finale, alors qu’il a terminé quatrième de sa vague.

La semaine prochaine, les plongeurs mettront le cap sur Kazan, en Russie, pour disputer la dernière étape des Séries mondiales.