LHJMQ

Chase Marchand frôle la perfection

Agence QMI / François-David Rouleau

Publié | Mis à jour

Privée de son moteur offensif, l’Armada de Blainville-Boisbriand est en perdition et fait face à l’élimination. Elle a baissé pavillon par la marque de 3-0 face aux Huskies de Rouyn-Noranda, mercredi soir devant ses partisans du Centre d’excellence Sports Rousseau.

À voir : Sommaire

Philippe Sanche étant sur les lignes de côté en raison d’une blessure à la jambe que lui a infligée le capitaine des Huskies Francis Perron à la troisième rencontre, l’attaque de la formation laurentienne est au neutre. Elle n’a marqué qu’un seul but en quatre matchs dans cette série quart de finale menée 3-1 par le club de l’Abitibi.

Le gardien Chase Marchand a maintenant tenu en échec ses adversaires pendant 215 min 08 s au fil de cette deuxième ronde. Il n’a eu qu’à repousser 20 rondelles pour établir un nouveau record de la LHJMQ en séries éliminatoires. Le porte-couleurs des Mooseheads de Halifax, Guillaume Lavallée, avait établi la marque précédente en mars 2003.

Hormis une attaque de Kristian Pospisil en début de match et des menaces de Jan Dufek et de William Gignac, Marchand s’est gelé les orteils dans son demi-cercle, derrière une défensive étanche. Il a réussi un troisième jeu blanc de suite en moins d’une semaine.
Montembeault mitraillé

Samuel Montembeault n’a pas eu la même soirée de répit. Retiré de sa cage après 40 minutes de jeu, l’espoir des Panthers de la Floride n’a rien eu à se reprocher avec une performance de 30 arrêts.

Il a cédé devant Martins Dzierkals en période initiale et Jean-Christophe Beaudin l’a déjoué à deux reprises en supériorité numérique au deuxième engagement.

Envoyé dans la fosse aux lions, son remplaçant Francis Leclerc n’a pas plus eu droit à un appui offensif. Il a été mis à l’épreuve 12 fois à son baptême de feu des séries éliminatoires.

Huskies en contrôle

Les visiteurs ont montré leur supériorité dès la mise en jeu initiale. Si Pospisil s’est fait menaçant dès sa première présence, le jeu s’est rapidement transporté 200 pieds plus loin pendant de longues minutes.

La recrue Dzierkals a profité d’une percée offensive en pleine vitesse de son compagnon de trio, Gabriel Fontaine. Son tir précis a battu Montembeault du côté de la mitaine.

Les hommes de Gilles Bouchard ont accentué la pression en deuxième période. Ils ont aussi profité de l’indiscipline de l’Armada, qui a montré des signes flagrants de frustration. Les écarts de conduite du défenseur Daven Castonguay et de l’attaquant Jan Dufek ont d’ailleurs permis aux Huskies de creuser l’écart.

Beaudin a d’abord fait secouer les cordages d’un tir des poignets depuis le long de la rampe en début d’engagement. Il a répliqué 12 minutes plus tard en complétant une partie de «ping-pong» devant le filet pendant que le gardien ne savait plus où donner de la tête.

Cette réussite a eu l’effet d’un coup de masse sur le banc de l’Armada et a réduit au silence les quelque 3200 spectateurs présents.

L’Armada fera face à l’élimination vendredi soir, à l’aréna Iamgold de Rouyn-Noranda.

L’attaquant A.J. Greer a récolté trois aides. Le défenseur Jérémy Lauzon en a amassé deux.