Canadiens de Montréal

Les rares bons moments de la saison du CH

Publié | Mis à jour

La saison 2015-2016 est définitivement à oublier pour les Canadiens et leurs partisans, pour toutes sortes de bonnes raisons.

Mais il y a quand même eu quelques bons moments au cours de cette campagne. Voici quelques-uns d’entre eux.

1- Neuf victoires de suite

Personne ne croyait, après le neuvième match de la saison des Canadiens, que l’équipe allait s’effondrer et rater les séries. Trois trios qui fonctionnent, Carey Price égal à lui-même. Le CH a aligné neuf victoires en début de saison, ce qui représentait une marque d’équipe. Ils se sont arrêtés à un gain du record de la LNH, détenu conjointement par les Maple Leafs de 1993-1994 et les Sabres de 2006-2007.

Jamais huit sans neuf - TVA Sports

2- Galchenyuk débloque. Non, il explose

Le jeune Américain alternait de bonnes et de moins bonnes performances depuis qu’il était membre du CH, mais son talent n’avait jamais fait de doute. Utilisé à l’aile, au centre, avec toutes sortes de partenaires de trio, Galchenyuk ne parvenait pas à se mettre en marche pour de bon. Et en février, il y a eu un déclic. Le joueur de 22 ans a terminé la campagne avec 16 buts et six aides en 22 rencontres. Wow. Le fait qu’il ait développé et mis en application son «tir à la Ovechkin» sur l’aile lui a apporté beaucoup de buts... et donné des cauchemars à certains gardiens.

Galchenyuk s'offre un cadeau - TVA Sports

3- La Classique hivernale

Le 1er janvier, ça allait déjà très mal pour les Canadiens. Cela n’a cependant pas empêché le Tricolore de dominer les Bruins lors de la Classique hivernale, disputée au Gillette Stadium de Foxboro, devant des milliers de partisans des Bruins. Galvanisé par le retour au jeu de l’infatigable dynamo qu’est Brendan Gallagher, servi par une solide performance du gardien Mike Condon qui a brillé devant sa famille, le CH a marché sur les Bruins, l’emportant décisivement au compte de 5-1. Un bien beau jour de l’An pour les amoureux du Bleu-blanc-rouge.

La Classique hivernale au Tricolore! - TVA Sports

4- Daniel Carr, pour l’ensemble de son œuvre

Lorsque Daniel Carr a été rappelé des IceCaps à la fin novembre, les partisans excités étaient bien peu nombreux. Produit des rangs collégiaux américains, où il avait d’ailleurs compté sa part de buts, Carr restait néanmoins un inconnu, et pire, «un autre» de ses joueurs au gabarit peu imposant à venir garnir l’attaque du Tricolore. Puis, le jeune homme a connu un certain succès en marquant trois buts en quatre matchs du 19 au 26 décembre. Malheureusement, il s’est ensuite blessé, un refrain trop connu cette saison à Montréal. N’empêche : on dirait que Carr a voulu modeler son jeu d’après celui de Brendan Gallagher et cela lui a réussi. Il a de bonnes chances d’être de retour à Montréal au début de la prochaine saison.

Carr continue d’épater - TVA Sports

5- L’arrivée du géant tant attendu

Dire que les Canadiens n’ont pas l’habitude d’aligner un attaquant au gabarit de Michael McCarron est un puissant euphémisme. C’est pourquoi les partisans et les autres observateurs avaient si hâte de voir le (très) gros Américain dans l’uniforme du CH. Choix de premier tour en 2013, McCarron a disputé vingt matchs avec le Tricolore après un beau début de saison dans la Ligue américaine. Oh, il reste encore beaucoup de polissage à faire, mais McCarron a trouvé le moyen de marquer son premier but et réarranger quelques portraits au passage. Personne ne s’en est plaint.

Galchenyuk s'offre un cadeau - TVA Sports
Sujets