NHL: Florida Panthers at Winnipeg Jets

Crédit : USA Today Sports

LNH

Le bazar de Gallant

TVA Sports / Guillaume Theroux

Publié | Mis à jour

Si le Jack-Adams était décerné après les mois d’octobre et de novembre seulement, Michel Therrien aurait remporté ce prix haut la main, quand les Canadiens de Montréal dominaient la LNH avec un dossier de 18-4-3.

Ah! comme la neige a neigé depuis! Tous les espoirs du CH gisent gelés depuis le mois de décembre et le titre d’entraîneur de l’année sera remis à l’un ou l’autre de ces trois candidats les plus plausibles.

1. Gerard Gallant, Panthers de la Floride

À sa deuxième année à la barre des Panthers, Gallant va accomplir ce que seuls deux entraîneurs, Terry Murray et Kevin Dineen, ont réussi lors des 17 dernières saisons : amener l’équipe en séries, par la porte de devant par-dessus le marché.

L’ancien adjoint de Therrien dirige peut-être le groupe le plus éclectique de toute la LNH, représenté par le mythique Jaromir Jagr (43 ans), le jeune général de 20 ans Aaron Ekblad, le routier Jussi Jokinen (33 ans) et le tandem de jeunes premiers Jonathan Huberdeau (22 ans) et Aleksander Barkov (19 ans).

2. Barry Trotz, Capitals de Washington

C’est peut-être enfin l’année des Capitals et, oui, avoir Alexander Ovechkin et Nicklas Backstrom dans son effectif y compte pour beaucoup lorsqu’un club décroche le titre du classement général de la LNH aussi tôt.

Sauf qu’Ovechkin et Backstrom sont là depuis longtemps. Trotz, à sa deuxième année chez les Capitals après une éternité derrière le banc des Predators de Nashville, a vu les Braden Holtby et Evgeny Kuznetsov assumer une part du leadership qui appartenait autrefois exclusivement à ces vedettes, en plus de tirer profit de l’arrivée de T.J. Oshie et Justin Williams - «M. Match numéro 7», un atout qui servira sans doute en séries...

Crédit photo : USA Today Sports


3. Lindy Ruff, Stars de Dallas

Comme Trotz, Ruff est «né» dans une autre équipe, les Sabres de Buffalo, avant de poursuivre sa carrière chez les Stars. Après deux premières saisons plutôt compliquées, l’entraîneur-chef pourrait enfin faire redécoller les Stars vers le firmament, lieu qu’ils ont quitté après leur conquête de la coupe Stanley, en 1999... aux mains des Sabres, que Ruff lui-même dirigeait à l'époque.

Les mauvaises langues diront que la formation dont dispose Ruff regorge de vedettes en Jamie Benn, Tyler Seguin, Jason Spezza et Patrick Sharp, mais on pourrait en dire autant des Capitals. C’est un peu pourquoi Gallant part favori dans la course au Jack-Adams.

Mentions honorables

Peter DeBoer, Sharks de San Jose
Bruce Boudreau, Ducks d’Anaheim
Mike Sullivan, Penguins de Pittsburgh


Les Sharks reviennent en séries cette année après une saison d’absence. On croyait que le groupe de vétérans mené par Joe Thornton, Patrick Marleau et Joe Pavelski allait se noyer en 2015-2016. Que nenni. DeBoer arrive et revoici les Sharks, en lice pour accéder aux séries et mieux y échouer, comme ils l’ont toujours fait...

Boudreau a su garder les Ducks à flot après un début de saison catastrophique; probablement l’une des plus belles remontées au classement avec celles des Flyers de Philadelphie et des Penguins. On ne peut qu’associer le redressement de Sidney Crosby et des Penguins à l’arrivée de Mike Sullivan en relève de Mike Johnston, congédié en cours de route.

Crédit photo : USA Today Sports