MLB

Guerrero rêve de voir son fils jouer à Montréal

Publié | Mis à jour

La visite est partie. Les joueurs des Blue Jays de Toronto et des Red Sox de Boston ont quitté Montréal en début de soirée samedi, mais les anciens porte-couleurs des Expos sont restés en ville une journée de plus.

Ils avaient été invités à prendre part au premier ExposFest à la Plaza Centre-ville, où les amateurs ont fait la file pour obtenir autographes et souvenirs.

La fièvre du baseball était encore au rendez-vous et on a pu retrouver des anciennes vedettes comme Marquis Grissom, Steve Rogers, Ellis Valentine, Bill Lee, Jose Vidro et Vladimir Guerrero.

Ce dernier n’a pas connu les plus belles années des Expos, ayant évolué à Montréal de 1996 à 2003 avant de signer un contrat comme joueur autonome avec les Angels d’Anaheim en 2004.

Touché par les ovations

Guerrero, probablement le joueur le plus talentueux à avoir endossé l’uniforme des Expos, a rarement joué devant des gradins remplis au Stade olympique, comme on a pu le voir au cours de la fin de semaine alors que plus de 106 000 spectateurs ont franchi les tourniquets.

«Ça fait deux ans d’affilée que je suis invité à Montréal pour ces matchs impliquant les Blue Jays et que je reçois une chaleureuse ovation. Je suis agréablement surpris. Je me sentais encore dans la peau d’un joueur. Je suis fier de voir que le public ne m’a pas oublié», a confié Guerrero au Journal de Montréal.

Un boni de 3,9 millions $ à 16 ans!

L’été dernier, le Dominicain de 41 ans a vu son fils de 16 ans signer un riche contrat avec les Blue Jays. Le boni de signature accordé au jeune homme est de l’ordre de 3,9 millions $!

Les Blue Jays ont pris le pari que Vladimir fils deviendra un aussi bon joueur que son illustre père. Il lui ressemble d’ailleurs physiquement avec ses 6 pi et 2 po, 220 livres.

«Je rêve de voir mon fils jouer pour les Blue Jays et disputer des matchs contre les Expos à Montréal, a raconté Guerrero. Ce serait vraiment spécial lorsqu’on pense qu’il est né ici, le 16 mars 1999. Je suis bien prêt à aider Warren Cromartie et son groupe du Projet Baseball Montréal. J’aime tellement venir dans votre ville.»

Vladimir fils participe actuellement à un camp d’entraînement des ligues mineures à Dunedin. On s’attend à ce qu’il amorce sa carrière professionnelle avec le club-école de calibre A de Vancouver.

Le Temple de la renommée

En 16 saisons dans le baseball majeur, Guerrero a conservé une moyenne au bâton de ,318, totalisant 2590 coups sûrs, 449 circuits et 1496 points produits. Il a été choisi au sein de l’équipe d’étoiles à neuf reprises.

On prévoit qu’il sera élu au Temple de la renommée dès sa première année d’admissibilité, soit en janvier 2017.

Guerrero s’est servi de son compte Twitter le mois dernier pour demander aux amateurs s’il devait porter la casquette des Expos ou celle des Angels et 81 % des répondants ont choisi «Nos Amours».

«Je ne sais pas ce qui adviendra de cette question parce que l’équipe montréalaise a été transférée à Washington à la fin de la saison 2004. Je n’ai jamais joué pour les Nationals.»

«Mon premier choix serait d’apparaître sur la plaque commémorative coiffé d’une casquette des Expos, mais je n’ai pas le dernier mot. La décision revient aux dirigeants du Panthéon de la renommée», a-t-il expliqué avant de signer moult autographes à un public ravi.