Crédit : USA Today Sports

MLB

Quand le baseball et la natation se rencontrent...

Publié | Mis à jour

Le jour où Russell Martin a choisi la natation pour se préparer en prévision de la nouvelle saison, son entraîneur Benoît Huot, athlète paralympique, a été fortement impressionné par son élève.

«C’est un joueur de baseball, mais c’est un athlète avant tout, a noté Huot lors d’une récente entrevue accordée à l’Agence QMI. Il va tout faire pour essayer de grandir et évoluer.»

Rassemblés par certaines connaissances communes, Martin et Huot ont eu beaucoup de plaisir à travailler ensemble. Dès leur premier rendez-vous, à la piscine située à même le domicile que possède le receveur québécois à Montréal, Huot a été renversé.

«Je lui ai demandé s’il avait déjà nagé, ça n’avait pas de bon sens, a-t-il raconté. Il avait déjà une excellente technique de base.»

Or, le joueur des Blue Jays de Toronto, qui n'avait rien d'un grand nageur avant cet hiver, avait commencé à se préparer en analysant quelques vidéos sur YouTube.

«Le gars, peu importe ce que tu lui dis ou ce qu’il voit, il est capable de le mettre en application, a indiqué Huot. Quand j’ai simplement commencé à le corriger, c’est là que j’ai compris pourquoi il avait été en mesure de se rendre là où il est aujourd’hui. C’est un étudiant hors pair.

«Je lui demandais de mettre son coude haut et en une fraction de seconde, il avait le coude haut. Je me dis que s’il est capable de faire ça à la natation, c’est comme ça qu’il a pu se faire "coacher" convenablement au baseball et qu’il est devenu le meilleur au monde à sa position.»

Un programme adapté

Au départ, Huot avait pourtant certaines réserves face à ce qu’il pouvait apporter à Martin.

«Le baseball est un sport d’explosion, mais la natation est un sport d’endurance. Alors, je ne voyais pas beaucoup de similitudes entre les deux disciplines», a observé le nageur.

Huot a notamment cherché à identifier, avec l'aide du receveur, le plus long effort pouvant être déployé au baseball.

«Quand tu fais un triple», a répondu Martin, après réflexion.

«Je ne connais rien au baseball, mais je sais que des triples, ça dure environ 10 secondes et tu n’en fais pas à chaque jour», a repris Huot, en riant.

Finalement, celui-ci a imaginé un programme composé d’exercices très courts. Ainsi, Martin a pu parfaire son explosion.

«Ce qu’il a aimé aussi avec la natation, c’est de pouvoir travailler tous les petits muscles de son corps sans avoir aucun impact», a complété Huot.

Après des années à jouer au baseball, notamment au poste de receveur, la découverte a été vraisemblablement appréciée par Martin et ses vieilles jambes.

À propos de Martin, il sera de passage au Stade olympique, vendredi et samedi, pour les matchs préparatoires des Jays contre les Red Sox de Boston. Huot a déjà ses billets.