Crédit : MARTIN ALARIE/LE JOURNAL DE MONTREAL/ AGENCE QMI

LHJMQ

La vraie saison

La vraie saison

Mikaël Lalancette

Publié 15 mars 2016
Mis à jour 15 mars 2016

«Ils en ont gagné deux en prolongation en jouant à trois contre trois. Ce n'est pas comme ça qu'on gagne en séries éliminatoires.»

Cette déclaration de l’entraîneur-chef des Foreurs de Val-d’Or, Mario Durocher, m’a fait réfléchir dans les derniers jours.

Le pilote le plus expérimenté de l’histoire du circuit Courteau (1177 matchs comme entraîneur-chef et adjoint) analysait l’issue de la guerre de la 117.

On ne montre pas à vieux singe comment faire des grimaces, comme on dit!

Durocher sait fort bien que les Huskies ont remporté 11 matchs en prolongation cette saison, c’est un sommet dans la LHJMQ. Sa formation n'en a gagné que quatre en pareilles circonstances.

Onze victoires en prolongation, c’est un record dans l’histoire du circuit Courteau! L’ancienne marque était de huit victoires acquises en prolongation dans une saison.

En 66 matchs, les Huskies ont été impliqués 17 fois en prolongation et en tirs de barrage. C’est un match sur quatre (25,8%)!

Au total, 29 des 107 points de l’équipe ont été obtenus en surtemps. C’est énorme pour une équipe championne de la saison régulière!

Le record de matchs engagés en prolongation (20) appartient à quatre équipes. Les Huskies avaient été impliqués dans 20 prolongations/séances de tirs de barrage en 2004-05 et ils avaient été éliminés en quatre matchs en demi-finale.

En 1998-99, les Huskies avaient trébuché en demi-finale contre Hull après avoir atteint la prolongation 16 fois en saison régulière.

Dans toute l’histoire de la LHJMQ, 85 fois une équipe s’est rendue à 15 reprises ou plus en prolongation et en tirs de barrage.

Seulement deux de ces 85 équipes ont remporté le trophée Jean-Rougeau, remis aux champions de la saison régulière, les Bisons de Granby de 1986-87 et les Sea Dogs de Saint-Jean de 2009-10.

Les premiers avaient été éliminés au premier tour des séries, les seconds en finale contre Moncton.

Sur 85 équipes, aucune formation n’a remporté les deux championnats (saison et séries) en étant impliquée dans une prolongation 15 fois ou plus dans une saison.

La bonne nouvelle, les Huskies ont corrigé le tir en deuxième moitié de saison. 11 de leurs 17 périodes de surtemps ont été enregistrées en 2015, contre six depuis le 1er janvier 2016.

La mauvaise, oui les Huskies savent gagner quand ça compte, mais dans une semaine, les prolongations ne seront plus disputées à trois contre trois. 

Sur 85 équipes dans l'histoire (15 prolongation et tirs de barrage ou plus)

Trois champions de la saison régulière (Granby 1986-87, Saint-Jean 2009-10, Rouyn-Noranda 2015-16) ;

Trois champions des séries éliminatoires (Val-d’Or 1997-98 et 2000-01, Gatineau 2007-08) ;

40 exclusions au premier tour des séries.