Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Canadiens

Vivement l'été

TVA Sports / Guillaume Théroux

Publié | Mis à jour

Au lendemain de la date limite des transactions, le noyau des Canadiens de Montréal est intact.

Mais cette journée est également le lendemain d’une autre défaite humiliante de 6-2 du Tricolore subie aux mains des Sharks de San Jose.

Ce nouveau revers a effrité davantage le mince, bientôt rachitique espoir du CH de participer aux séries et, déjà, il est possible de cibler les points chauds de l’effectif du Tricolore en vue de la saison morte.

Le gros échange, Marc Bergevin l’a-t-il réservé pour cet été? Le directeur général aura des décisions passablement importantes à prendre entre deux rondes de golf.

DAVID DESHARNAIS

TVA Sports a appris que Bergevin a tenté d’échanger Desharnais dans les semaines précédant la date limite des transactions. Ce qu’il doit être ardu de se départir d’un joueur de centre de 5 pi 7 po qui vient de connaître la pire saison de sa carrière pour la modique somme de 3,5 millions $.

Steven Stamkos signera-t-il une prolongation de contrat avec le Lightning de Tampa Bay avant le 1er juillet? S’il devient joueur autonome (par miracle?), certains partisans rêveront sans doute de voir «Stammer» débarquer à Montréal avec son pote P.K. Subban. Pour ce faire, Bergevin sera possiblement tenté de liquider le salaire de Desharnais d’une façon ou d’une autre - en admettant qu’il arrive à attirer Stamkos dans son giron, bien sûr.

«Montréal est le meilleur endroit pour Stamkos» - Kypreos - TVA Sports

ANDREI MARKOV

Un jour, il faudra penser à la vie après Markov.

La saison 2016-2017 est la dernière du contrat de trois ans d’une valeur de 17,25 millions $ du défenseur de 37 ans (38 ans en décembre prochain). Le Russe est encore excellent, mais a affiché des signes de faiblesses dans cette saison désastreuse du Tricolore.

Peut-être était-il temps d’échanger Markov cette année avant que sa valeur ne décline considérablement et qu’il ne devienne qu’un vulgaire joueur de location au printemps 2017. À moins que la prochaine campagne ne soit sa dernière dans la LNH? Advenant ce scénario, le Tricolore devra trouver un successeur avant longtemps; un nouveau complice pour Subban.

Andrei Markov
Crédit photo : USA Today Sports

TOMAS PLEKANEC

Si les Canadiens mettaient la main sur un joueur de centre de premier plan et libéraient des postes à cette position congestionnée dans leur effectif, voilà qui redéfinirait le rôle de Plekanec - pour le mieux. Le vétéran Tchèque n’aurait plus à endosser le titre de premier centre du club, ce qui dépasse un peu ses capacités, malgré la qualité de ses performances dans tous les aspects du jeu.

Cependant, la valeur hockey de l’homme au col roulé n’est pas négligeable. «Pleky» serait un bel appât dans une transaction... s’il ne commandait pas un salaire de 6 millions $ annuellement jusqu’en 2018.

LES DÉCISIONS FACILES

Au revoir, Tom Gilbert. Le défenseur a sans doute disputé son dernier match avec les Canadiens. Après une deuxième saison moins qu’ordinaire à Montréal, l’Américain deviendra joueur autonome.

Pire : c’est à se demander si Gilbert devra passer par un essai professionnel pour dénicher un poste dans la LNH en 2016-2017. Le vétéran de 33 ans sera sur la touche pendant tout l’été à cause d’une opération à un genou. Difficile de décrocher un contrat sur le marché des joueurs autonomes dans de telles conditions.

À l’attaque, Daniel Carr a gagné le droit de faire ses preuves pour au moins une autre saison à Montréal. Le jeune ailier de 24 ans a impressionné lors des quelques matchs disputés avec le Bleu-blanc-rouge avant d’être forcé au repos pour trois mois à cause d’une blessure à un genou. Parions que Bergevin offrira au joueur autonome avec compensation de demeurer dans la métropole.

Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM