Canadiens de Montréal

La critique peut «se la fermer» maintenant

Agence QMI / Mathieu Boulay

Publié | Mis à jour

Alors qu’il devait évoluer sous une pression écrasante, P.K. Subban a encore une fois répondu présent dans la victoire de son équipe.

Le défenseur a participé aux deux buts de son équipe en temps régulier tout en étant le joueur le plus utilisé sur la patinoire (30 min 55 s).

Il a été incisif quand il a été question de sa performance contre les Flyers.

«Je ne cherche pas à faire plaisir à qui que ce soit, a mentionné Subban. Je joue pour le logo sur mon chandail qui représente plusieurs choses: mes coéquipiers, la ville et les partisans.»

«Quand je saute sur la patinoire, il y a toujours une personne dans les gradins qui ne m’a jamais vu jouer et je veux lui laisser une bonne impression.»

Son entraîneur était très satisfait de l’effort de son arrière de premier plan.

«P.K. a bien joué et il a fait de bonnes choses alors qu’il était en possession de la rondelle, a souligné Michel Therrien. Il a très solide et il a été très utile après la perte de Tom Gilbert (blessure au bas du corps).»

Il en rajoute

Subban a également profité de la présence des médias pour clore le dossier le concernant une fois pour toutes.

«Je ne m’arrête pas à ce qu’on peut dire à l’extérieur de la patinoire, a-t-il souligné. Je veux être l’un des meilleurs dans mon sport et Cam Newton (quart des Panthers de la Caroline) est une de mes inspirations.»

«Les gens peuvent me critiquer comme personne ou pour mon caractère, mais quand tu réussis à bien jouer, ils ne peuvent s’attaquer à cet aspect. Mes chiffres parlent d’eux-mêmes.

«Si une personne veut critiquer mon jeu, je lui réponds de regarder mes statistiques et ma production depuis six ans. Je ne crois pas qu’on puisse trouver une tonne de défenseurs avec le même type de rendement.»

À compter de maintenant, ceux qui veulent passer un commentaire à Subban devront arriver avec des arguments de béton.