Boxe

La réplique de Stevenson

Publié | Mis à jour

Pendant son entrevue d’après-combat, le Russe Sergey Kovalev a nargué Adonis Stevenson, champion du WBC, en le traitant de «peureux» («chicken» en anglais), tout en mimant les cris de cet animal.

Tiré à quatre épingles, le Longueuillois a aussitôt tenté de s’en prendre au champion et il a fallu plusieurs individus pour les empêcher de se battre.

Stevenson a rencontré quelques journalistes par la suite, pour à son tour blâmer Kovalev pour l’absence d’un combat entre les deux pugilistes.

« Moi, je suis prêt demain matin »

Voyez les menaces de «Superman» à l’endroit de Kovalev dans la vidéo ci-dessus.