LNH

Drouin traité de pleurnichard

Publié | Mis à jour

La situation entourant le Québécois Jonathan Drouin chez le Lightning de Tampa Bay continue de faire jaser et pas nécessairement en bien.

Chroniqueur pour le quotidien The Tampa Tribune, Martin Fennelly a été particulièrement incisif dans un texte publié vendredi matin et dont le titre est «Comment nous allons nous souvenir de Jonathan Drouin – un pleurnichard, un lâcheur et un désastre».

Admettant qu’il est possiblement mal conseillé par son agent Allan Walsh, Fennelly avance que le choix de Drouin de ne plus jouer dans la Ligue américaine de hockey était mauvais.

«Ça le fait passer pour un enfant gâté, un pleurnichard», écrit-il.

À propos du désastre que représente Drouin pour le Lightning, le journaliste mentionne que l’attaquant devait être un élément important quand il a été sélectionné troisième au total lors du repêchage de 2013.

«Présentement, il est le mauvais garçon du hockey, a-t-il continué. Nous pouvions imaginer que Drouin allait alimenter [Steven] Stamkos pendant des années. Maintenant, ils pourraient tous deux quitter.»

Joueur autonome sans compensation au terme de la saison, Stamkos en est un autre dont le cas fait jaser chez les partisans du Lightning. Plusieurs lui prêtent l’intention de se joindre aux Maple Leafs de Toronto en vue de la prochaine saison.