Canadiens de Montréal

La pire séquence en 15 ans

Publié | Mis à jour

Lors des neuf premiers matchs de la saison, les Canadiens de Montréal inventaient des façons de gagner. C’est maintenant le contraire. En visite au Xcel Energy mardi, le Tricolore a poursuivi sa dangereuse glissade en trébuchant 2-1 contre le Wild du Minnesota.

À voir : Sommaire

Pominville frappe le premier

Gilbert tombe au combat

Coyle, spectaculaire

Encore Carr!

Michel Therrien et ses joueurs n’auront pas trop le cœur à la réjouissance pour Noël. À ses 10 derniers matchs avant une courte pause de trois jours, le Tricolore n’a signé qu’une seule victoire, mais encaissé neuf revers.

Battu à ses cinq dernières sorties, les «Glorieux» ont amorcé le premier segment d’un long périple en s’inclinant à Dallas, à Nashville et au Minnesota.

Il s’agit de la pire séquence depuis l’horrible saison 2000-2001.

Du 27 octobre au 21 novembre 2000, le Canadien avait subi 11 défaites en temps réglementaire en 12 rencontres. À cette époque, les Saku Koivu, Oleg Petrov, Brian Savage, Patrice Brisebois et José Théodore portaient les couleurs de l’équipe.

Pas la faute du gardien

Darcy Kuemper n’a pas eu besoin d’être miraculeux pour remporter son quatrième match de l’année. L’adjoint de Devan Dubnyk a perdu son jeu blanc en troisième période lorsque Daniel Carr a marqué son troisième filet. Kuemper a repoussé 24 des 25 tirs des visiteurs.

Dans les dernières secondes de la rencontre, le Tricolore a cogné à la porte sans toutefois créer l’égalité.

De retour comme gardien partant, Mike Condon n’est pas à blâmer pour cet autre revers. L’ancien de l’Université Princeton a été déjoué par Jason Pominville et Charlie Coyle. Sur le premier but, celui de Pominville en première période, Alexeï Emelin a commis une gaffe monumentale. Et sur le deuxième, Coyle a endormi Nathan Beaulieu avant de loger la rondelle dans le haut du filet. C’était dommage pour Beaulieu puisqu’il jouait un fort match.

Le Wild s’est également fait refuser deux buts.

Pacioretty menace

Avec la blessure au bas du corps de Tom Gilbert, le Canadien a jonglé avec cinq défenseurs pendant près de 50 minutes.

Très discret à Nashville, le capitaine Max Pacioretty a rebondi face au Wild. En deuxième période seulement, il a obtenu cinq tirs en direction de Kuemper. Encore une fois utilisé à l’aile gauche avec David Desharnais et Dale Weise, il a terminé la rencontre avec 12 tirs tentés.

Mais comme son équipe, il n’a pas trouvé une façon de marquer.

À ses 10 derniers matchs, le Canadien n’a touché la cible qu’à 15 reprises pour une anémique moyenne de 1,5 buts par rencontre.

Le Canadien jouera son prochain match samedi contre les Capitals à Washington. La rencontre sera d'ailleurs diffusée à TVA Sports.