Canadiens de Montréal

Déveine contre Braden

Agence QMI / Jean-François Chaumont 

Publié | Mis à jour

Le Canadien de Montréal méritait un bien meilleur sort. Malgré une très bonne sortie, le CH a trébuché 3-2 face aux Capitals de Washington, jeudi, au Centre Bell.

À l’exception du pointage final, le Tricolore a malmené ses rivaux dans pratiquement toutes les catégories. 

À VOIR : Sommaire

BUT | Bête erreur de Beaulieu

BUT | «Chucky» génial, Eller tout en finesse

BUT | Mauvaise réaction de Condon

BUT | Les mains de soie de Flynn

BUT | Rondelle déviée, Condon battu

Au chapitre des tirs au but, c’était 35-19 pour les favoris de la foule. Encore plus impressionnant, on lisait une domination de 73 tirs tentés contre seulement 43.

Sans complexe contre l’une des meilleures équipes de la Ligue nationale de hockey, le Canadien a pratiquement passé la soirée dans le territoire adverse. Mais Braden Holtby a joué comme un candidat au trophée Vézina.

L’homme masqué des Caps a été tout simplement fumant. Il a gardé son équipe dans le coup. Max Pacioretty gardera un mauvais souvenir du passage d’Holtby à Montréal, lui qui a décoché neuf tirs sans toucher la cible.

«Je ne rêverai pas à Holtby cette nuit, mais il a vraiment été très bon, a dit Pacioretty. Je dois toutefois en faire plus et trouver une façon de marquer.»

Pour cette rencontre, l’entraîneur-chef Michel Therrien avait choisi de conserver ses trios de la fin de la dernière rencontre face aux Blue Jackets de Columbus. C’était le bon choix puisqu’aucune de ses unités n’a traîné de la patte.

Ovechkin discret

T.J. Oshie a fait mal au CH en obtenant son premier doublé avec sa nouvelle équipe. L’ancien des Blues de St. Louis a marqué le but vainqueur à mi-chemin en troisième période en redirigeant une frappe de Karl Alzner. Sur ce jeu, Mike Condon n’y pouvait rien.

Si Holtby a connu un fort match, Condon n’a pas été aussi étincelant. L’ancien de l’Université Princeton a mal paru sur le deuxième filet des Caps, le premier de la rencontre d’Oshie.

Pour une première fois cette saison, Alexander Ovechkin a terminé la rencontre avec un seul tir. Dans une cause perdante, le CH aura même presque réussi à réduire au silence le capitaine des Capitals. Le numéro 8 a obtenu une aide sur le but gagnant, mais c’est tout.

Premier tir, premier but

Invaincus à leurs cinq matchs précédents, les Capitals débarquaient à Montréal en parfaite confiance. Cette visite ne représentait pas uniquement un test pour Condon. Il s’agissait d’un choc contre l’une des meilleures équipes de l’Association de l’Est.

À la troisième minute, Tom Wilson a déjoué le gardien du Tricolore sur le premier lancer des siens. Nathan Beaulieu a cafouillé dans son territoire en manquant sa sortie de zone. Brooks Laich a intercepté sa passe pour refiler rapidement la rondelle à Wilson.

Après ce but, le Canadien a dicté le jeu.

Les mains de Flynn

En deuxième période, ce fut la même histoire. Encore une fois, le CH a passé son temps en territoire ennemi. Lars Eller a finalement trouvé un petit trou entre les jambières du gardien originaire de la Saskatchewan pour créer l’égalité. Sur ce jeu, Alex Galchenyuk a étourdi les défenseurs rivaux pour obtenir son 19e point de la saison et son huitième à ses sept dernières rencontres.

Des plus discrets, les Capitals ont rebondi en fin de période grâce à un but chanceux d’Oshie.

Brian Flynn avait redonné espoir à l’équipe locale en marquant un superbe filet en infériorité numérique. Il a déculotté Holtby d’une feinte rapide. Mais Washington a eu le dernier mot.

Le Canadien (19-5-3) jouera son prochain match contre les pauvres Hurricanes de la Caroline (8-13-4), samedi, à Raleigh.