Devant le filet

Fucale dans la bonne direction

Publié | Mis à jour

En théorie, Zachary Fucale jouera le rôle d’adjoint à Mike Condon d’ici les prochains jours.

Rappelé lundi pour une première fois des IceCaps de St. John’s en raison de la blessure à Carey Price, mais aussi du désir de l’organisation d’offrir des départs à Dustin Tokarski dans la Ligue américaine de hockey, Fucale cherchera à profiter de son expérience avec le grand-club.

«J’ai eu un sourire instantané quand j’ai appris que je venais d’être rappelé par le Canadien, a affirmé Fucale à sa sortie d’un entraînement matinal à Brossard, mardi. Je dirais que mon sourire est resté pas mal toute la journée. C’est très excitant. Mais je ne dois pas oublier que c’est juste une étape vers l’avant. Le personnel de l’équipe m’a dit de rester prêt. Je ne suis pas ici en vacances. Il faut que je travaille fort.»

«Pour moi, c’est une belle opportunité, a-t-il poursuivi. J’aurai la chance de côtoyer des joueurs pros de la LNH [Ligue nationale], il s’agira d’une expérience bénéfique. Ça m’aidera pour mon développement.»

À quelques heures du match contre les Blue Jackets de Columbus, Michel Therrien n’a pas voulu dévoiler son plan avec ses gardiens. Mais avec une série de trois rencontres en cinq jours, Condon devrait obtenir les trois départs.

L’entraîneur-chef du CH a toutefois expliqué la logique derrière le rappel de Fucale.

«Tokarski n'a presque pas joué depuis un mois, a-t-il rappelé. Ce ne serait pas juste envers lui de s'attendre à ce qu'il fasse bien si on lui demandait de jouer. Donc c'est important pour lui qu'on l'envoie dans la ligue américaine jouer des matchs pour qu'il soit fin prêt si on n'a besoin de ses services.»

«Pour ce qui est de Zack, il connaît un bon début de saison, a ajouté Therrien. À ses premiers pas chez les professionnels, c'est une autre étape dans sa carrière. J'entends de bonnes choses à son sujet. C'est l'occasion pour lui d'apprendre, d'être une éponge, de profiter le plus possible de l'expérience de côtoyer des joueurs de la LNH. C'est très rare pour un gardien de 20 ans d'avoir cette chance. Il se doit d'être toujours prêt, de travailler fort et d'avoir une bonne attitude pour s'assurer qu'il soit prêt si on a besoin de ses services.»

Bon départ à St-John’s

À sa première saison dans la Ligue américaine, Fucale montre des chiffres plus que respectables avec un dossier de 7-2-2, une moyenne de 3,12 et un taux d’efficacité de ,907.

«Ça va quand même bien, je trouve, a-t-il dit. Je commence à devenir plus confortable. Il y a eu quelques matchs plus difficiles, mais ça fait partie du processus. Je suis quand même satisfait de mon jeu.»

Parlant de rencontre difficile, il y a eu ce revers de 9-8 en prolongation contre les Marlies de Toronto le 14 novembre. Sylvain Lefebvre l’avait retiré du match après le huitième but des Marlies. Pas trop bon pour les statistiques personnelles.

«Dans le junior, on en voit beaucoup, mais ça n’arrive pas souvent chez les pros un tel match», a lancé Fucale.

Fucale, un choix de deuxième tour du Tricolore au repêchage de 2013, voit-il une grande différence entre la Ligue américaine et la Ligue de hockey junior majeur du Québec?

«C’est certainement différent, mais le jeu reste le même. Comme gardien, le filet est toujours de la même grandeur! Mais les joueurs devant moi sont plus forts, plus rapides et plus intelligents. Oui, c’est plus difficile, mais je crois vraiment que je m’en vais dans la bonne direction.»