Football universitaire RSEQ

Direction Coupe Vanier pour les Carabins!

Publié | Mis à jour

Les Carabins de l’Université de Montréal seront de retour à la Coupe Vanier pour y défendre leur titre, grâce à une victoire de 25-10, acquise samedi à la Coupe Mitchell face aux champions de l’Ontario, les Gryphons de Guelph.

À VOIR :

Le maraudeur qui botte

Les Gryphons dépecés en 3 jeux

Ils se mesureront maintenant aux Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique pour soulever le trophée tant convoité, samedi prochain au PEPS de Québec.

Après un premier quart timide, l’attaque des Carabins a explosé avec 20 points au deuxième engagement, ce qui leur a donné un coussin suffisant pour tenir le coup jusqu’à la fin, même quand les Gryphons ont commencé à montrer les dents - ou les griffes, c’est selon.

Cette poussée de 20 points, qui a été fatale pour le camp de Guelph, est le résultat d’un travail collectif, puisque plusieurs joueurs se sont illustrés durant cette séquence.

Il y a d’abord eu un sac du quart de Maïko Zepeda, qui a permis aux «Bleus» de reprendre le ballon en bonne position, et qui a mené au deuxième placement du match des siens.

Puis, la troupe de Danny Maciocia a inscrit deux touchés. Le premier a été marqué par Sean Thomas Erlington sur une course de deux verges. Cela couronnait une série de trois brillants jeux de l’attaque.

Le receveur Guillaume Paquet a ouvert le bal avec un spectaculaire attrapé en plongeant pour un gain de 31 verges. Puis, Thomas Erlington a couru sur 21 verges pour frapper à la porte des buts. Il a inscrit le majeur sur le jeu suivant.

Philip Enchill en a ajouté avec un touché sur une passe de neuf verges du quart-arrière Gabriel Cousineau.

«C’est un travail d’équipe. La défensive a fait un “job” incroyable, on a réussi à avancer le ballon au sol, comme par la passe, alors on est très satisfaits de notre match», a commenté Cousineau.

Appelé à remplacer le botteur de précision Louis-Philippe Simoneau, trop inconstant cette saison, le maraudeur David Deschamps a excellé, avec des placements de 27, 35 et 17 verges.

Baisse de régime

Comme ç’a souvent été le cas cette année, les Carabins ont connu un troisième quart plus difficile.

Ils ont vu les Gryphons inscrire six points et menacer quelque peu, mais la défense a su limiter les dégâts.

L’unité défensive de l’équipe ontarienne a aussi repris du poil de la bête pour contenir les joueurs de Montréal.

«Ils ont fait quelques ajustements au deuxième quart, alors que nous, ça nous a pris trop de temps à nous ajuster. En deuxième demie, on a finalement réussi et on les a bien contrés», a dit le secondeur étoile des Gryphons, John Rush, qui était tout de même «dévasté» après la rencontre.

Les protégés de Stu Lang n’ont jamais cessé de croire à la victoire, malgré le pointage. C’est qu’ils avaient réalisé une remontée la semaine précédente contre les Mustangs de Western Ontario. Ils pouvaient donc être dangereux.

Un gros jeu de Junior Luke - encore lui - a toutefois anéanti tous leurs espoirs. Une semaine après avoir bloqué le botté du Rouge et Or de l’Université Laval sur le dernier jeu du match à la Coupe Dunsmore, le joueur de ligne défensive a cette fois intercepté le ballon dans les dernières minutes de jeu.