Canadiens

Même rengaine à Edmonton

Publié | Mis à jour

Au lendemain de son premier échec de la saison, le Canadien de Montréal a obtenu une journée de congé. Idem pour les Oilers d’Edmonton qui, tout comme le Tricolore, avaient une défaite à digérer.

Cependant, la comparaison entre le début de saison des deux formations s’arrête là. Alors que le Canadien se lançait à la poursuite d’un record, les jeunes Oilers, encore une fois, ont trébuché plus souvent qu’à leur tour.

Victorieux seulement trois fois à leurs dix premiers matchs, la troupe maintenant dirigée par Todd MacLellan tentera de mettre un terme à une séquence de trois revers.

Bien que l’équipe regorge de très bons jeunes attaquants, le gâteau met du temps à lever.

«Nous traversons encore des difficultés. On sent que ça s’en vient, mais il y a du travail à faire. On ne peut jamais savoir comment les choses vont tourner. C’est déjà assez difficile de savoir ce qui va se passer demain!, a lancé Nail Yakupov, qui a inscrit neuf points jusqu’ici.

«Notre organisation et nos entraineurs ont tout fait en leur pouvoir pour améliorer l’équipe. Il nous faut maintenant écouter les enseignements de nos entraineurs pour en arriver à afficher plus de constance.»

Attention au piège

Même son de cloche du côté de Ryan Nugent-Hopkins, pour qui il s’agit déjà d’une cinquième saison à Edmonton.

«C’est toujours un processus d’apprentissage et on ne peut pas relâcher une seule seconde, a déclaré l’attaquant de 22 ans. Il y a de bons joueurs ici, mais il y en a dans toutes les équipes de cette ligue.»

Bien que les Oilers semblent encore éprouver des ennuis, le Tricolore n’a d’autre choix que de se méfier. Les voyages en Alberta n’ont jamais été une sinécure pour lui. D’ailleurs, les Montréalais n’ont remporté que deux de leurs sept derniers matchs à Edmonton.

Puisque Michel Therrien avait donné congé à ses troupes, impossible de savoir s’il apportera des modifications à sa formation.

Mike Condon devrait garder l’un des deux prochains matchs. Reste à savoir lequel.