Canadiens de Montréal

Victoire historique!

Agence QMI / Jonathan Bernier

Publié | Mis à jour

Pas facile de passer à l’histoire lorsqu’on fait partie d’une organisation qui a connu sa large part d’époques glorieuses.

En l’emportant 3-0 devant les Rangers de New York, jeudi au Centre Bell, la troupe de Michel Therrien a pourtant réussi un fait d’armes jamais réalisé lors des 106 saisons précédentes du Canadien: amorcer la campagne avec un dossier parfait de cinq victoires.

À VOIR

Cette victoire, les Montréalais la doivent d’abord à Carey Price.

Le gardien du Canadien a stoppé les 25 tirs dirigés vers lui. Ils la doivent également au troisième trio qui, par l’entremise de Tomas Fleischmann et Dale Weise, a inscrit les deux premiers buts du match.

Les gardiens en vedette

Le Canadien a dû trimer dur pour enregistrer cette victoire historique. Henrik Lundqvist, dont la fiche est pourtant exécrable à Montréal ces dernières années, a été l’auteur de quelques petits miracles devant le filet des Rangers.

P.K. Subban et Lars Eller ont été victimes de sa vitesse de réaction au premier vingt. Idem pour Alex Galchenyuk au deuxième tiers et Brian Flynn, parvenu seul devant lui.

Carey Price n’est pas demeuré en reste. Lors d’une infériorité numérique de deux hommes en fin de deuxième période, Price a frustré Derek Stepan à deux occasions grâce à des déplacements latéraux parfaitement synchronisés. Il a fait le même coup à Rick Nash dans les secondes suivant la fin de cette séquence.

Pénible attaque massive

Le Canadien a multiplié ses attaques en surnombre, grâce à l’appui de plus en plus fréquent d’un défenseur en entrée de territoire ennemi. Une stratégie qui n’est plus uniquement l’affaire de P.K. Subban.

Encore une fois, jeudi soir, on a vu Tom Gilbert, Nathan Beaulieu et Jeff Petry appuyer l’attaque. En fait, seul Alexeï Emelin semble un peu moins à l’aise dans cette façon de faire.

Malheureusement, ce soutien en zone offensive n’a pas permis au Tricolore de mieux paraître en supériorité numérique, étant blanchi en cinq occasions.

À la défense du Canadien, il faut souligner que Dominic Moore fait tout un travail à court d’un homme. À lui seul, l’ancien attaquant du Tricolore a fait avorter quelques poussées des locaux.

Et que dire des punitions écopées par Brendan Gallagher, Subban et Tomas Plekanec alors que leur équipe jouait, chaque fois, avec l’avantage d’un homme. Ce n’est rien pour aider...

Trente et une coupes Stanley

Pour lancer cette saison, le Canadien a fait un clin d’œil au passé en impliquant Serge Savard, Guy Lafleur, Ken Dryden et Yvan Cournoyer dans sa vidéo d’ouverture.

Ensuite, Guy Carbonneau, le dernier capitaine du Tricolore à avoir soulevé la coupe Stanley, a remis le flambeau à Max Pacioretty.

À eux cinq, ces anciens Canadiens comptent 31 coupes Stanley dans l’uniforme bleu-blanc-rouge. Cependant, aucun d’entre eux n’a amorcé une saison avec cinq victoires consécutives.

Cela dit, malgré ce début de saison historique, il y a encore loin de la coupe aux lèvres...

Tomas Plekanec a complété la marque dans un filet désert.

Greg Pateryn, Jarred Tinordi et Paul ¬Byron ont une fois de plus regardé le match depuis la passerelle.

Le Canadien disputera son prochain match samedi. Il recevra les Red Wings de Detroit.